logo BDSP

Offres d'emploi

Détail de l'offre

Résultat 99 sur ~ 123 Retour à la liste des résultats


  1. Etat des lieux descriptif et comparatif de l’organisation de la politique de prévention en santé dans deux villes d’Ile-de-France

    Date limite de candidature dépassée. Stage. Hauts de Seine. Publié le 10/07/2014.

    Employeur

    Dans le cadre du projet de recherche interventionnelle DéCLIC : « Réduire les inégalités d’accès au dépistage des cancers au niveau local : le partenariat chercheurs-décideurs-acteurs comme levier d’actions » , les géographes de la santé du laboratoire Mosaïques (UMR LAVUE) de l’Université Paris Ouest (UPO) recrutent un(e) stagiaire politiste ou sociologue (action publique, action organisée).

    Intersectoriel et multidisciplinaire, le projet de recherche est mené par des :

    • Géographes de la santé (Laboratoire Mosaïques, UPO)
    • Spécialistes des politiques publiques (Association : Elus, Santé Publique & Territoires - ESPT)
    • Sociologues (Institut Gustave Roussy - IGR)-Socio-politistes (Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique - EHESP)

    Coordonnées

    Université de Paris Ouest

    200, avenue de la république

    92000 Nanterre

    http://www.espace-sante-territoires.fr/pres.htm

    Description du poste

    La recherche vise à analyser l’impact de la coproduction et du partage de connaissances (entre chercheurs et acteurs) sur la mobilisation des acteurs et la mise en place d’actions susceptibles de contribuer à réduire les inégalités sociales et territoriales de santé dans les villes étudiées.

    Le stage proposé vise à contribuer à l’analyse de la mobilisation des acteurs au niveau local (pour la décision et l’action). Sous forme d’un état des lieux descriptif et comparatif, le travail du stagiaire s’attachera à caractériser (et comparer) l’organisation de la politique de prévention en santé dans deux villes d’Ile-de-France. La première est située dans le Val d’Oise (95) et la seconde dans les Hauts de Seine (92).

    Objectifs

    • Contribuer à la caractérisation de systèmes locaux d’action en santé dans les villes d’étude
    • Montrer comment une politique de santé dans une ville se traduit en organisation
    • Décrire les circuits théoriques et pratiques de la mobilisation des acteurs
    • Analyser et comparer les modes de gouvernance locale / territoriale au regard de la prévention en santé entre les deux villes

    Missions

    • Réaliser un portrait institutionnel de la politique de prévention en santé au niveau municipal : décrire les composantes de cette politique, son positionnement (articulation) par rapport aux autres domaines de l’action publique municipale (position des élus, nombre et types d’acteurs impliqués, types d’actions menées, engagement en santé affiché, dispositifs mis en place et / ou soutenus…)
    • Analyser la mobilisation des acteurs au regard des questions de prévention en santé dans la ville : type d’actions menées et leurs modalités, profondeur historique, continuité dans la politique menée…
    • Décrire les systèmes existants avant et après les élections d’avril 2014 : changements dans les organigrammes, place de l’élu à la santé, turn-over de personnel, maintien ou suspension de dispositifs / de financements, etc.
    • Décrypter les modes de collaboration : comprendre les modalités opérationnelles et fonctionnelles entre acteurs dans la ville au regard de la prévention en santé, analyser les changements en cours

    Méthodologie

    • Analyse de documents existants archivés dans le cadre du projet: rapports d’activités, diagnostics territoriaux de santé, compte-rendu de réunions, documentation partagée par les partenaires, e-mails, etc
    • Analyse de données publiques disponibles : sites web, newsletters, compte-rendu de conseils municipaux, rapports d’activités, etc
    • Identification d’acteurs clés en lien direct ou indirect avec les questions de prévention en santé au niveau local, rencontre de ces acteurs (à définir)

    Produit attendu

    Un rapport comparant l’organisation de la politique de prévention en santé des deux villes.

    Ce rapport présentera notamment deux sociogrammes par ville (avant et après les élections d’avril 2014), comme éléments support de l’analyse des relations entre les acteurs concernés.

    Profil recherché : débutants acceptés

    Etudiant de Master 2 en science politique, sociologie de l’action publique ou de l’action organisée (politiques locales, politiques et gouvernance territoriales, jeux d’acteurs, participation, etc.), ou autre discipline des sciences humaines et sociales

    Capacité de s’approprier des questions de santé publique, d’inégalités sociales et territoriales, de rapport à la prévention en santé pour produire une analyse intégrée qui les relie.

    Connaissance de la politique de la ville, des politiques publiques de santé et de prévention en particulier

    Capacité à faire des liens entre disciplines : travail en collaboration avec des géographes de la santé, des acteurs et décideurs de l’action publique au niveau local, des acteurs associatifs

    Grande capacité rédactionnelle et autonomie

    Stage

    Stage de trois mois (Equivalent Temps Plein) ou six mois à mi-temps

    De septembre à novembre 2014, ou de septembre 2014 à février 2015.

    Stage conventionné entre l’université de l’étudiant et le laboratoire Mosaïques de l’université de Nanterre.

    Rémunération au titre d’un stage universitaire conventionné, soit 436, 05 euros mensuels (ETP).

    Encadrement :

    Le/la stagiaire est encadré scientifiquement par un enseignant-chercheur de son université de rattachement pendant la durée totale du stage.

    Il / elle est co-encadré scientifiquement par Zoé Vaillant, géographe, Maître de conférence à l’UPO (chef du projet DéCLIC), et par Agnès Dumas, sociologue de l’Unité de Recherche en Sciences Humaines et Sociales (URSHS) de l’Institut Gustave Roussy de Villejuif.

    Le/la stagiaire interagit directement avec Marianne Viot, chargée de recherche du projet DéCLIC.

    Le/la stagiaire est accueilli(e) dans les locaux des géographes de la santé de l’UPO à Nanterre.

    Contact(s)

    Marianne VIOT, chargée de recherche du projet DéCLIC, UPO - mviot@u-paris10.fr | 01 40 97 71 96

    Fichiers joints

    Modalités de candidature

    Date limite : 25/08/2014

    Envoyer CV et lettre de motivation à :

    Marianne VIOT, chargée de recherche du projet DéCLIC, UPO - mviot@u-paris10.fr

    Agnès DUMAS, sociologue, projet DéCLIC ; URSHS, Gustave Roussy, Agnes.DUMAS@gustaveroussy.fr

    Date limite de dépôt des candidatures : le 25 août 2014

    Date d’audition à prévoir en cas de sélection : le 28 août 2014 (matin)

    Début du stage : 1er septembre 2014