logo BDSP

Offres d'emploi


Détail de l'offre

Résultat 8 sur 309 Retour à la liste des résultats


  1. Stage de master 2: Mortalité tardive par maladies rénales et génito-urinaires chez les survivants à cinq ans de cancer pédiatrique dans 11 pays européens dans la cohorte PanCareSurFup

    Stage. Val de Marne. Publié le 18/10/2018.

    Employeur

    L'équipe « cancer et radiations » hébergée à Gustave Roussy inclut deux pôles complémentaires :

    1. épidémiologie et sciences humaines et sociales
    2. physique, essentiellement sur la reconstitution dosimétrique pour les traitements par radiothérapie.

    L’équipe concentre ses travaux sur l’épidémiologie des cancers et des rayonnements ionisants et sur les effets à long terme des traitements anti-tumoraux. Ces études sont menées à partir de cohortes de patients exposés aux rayonnements ionisants à dose diagnostique ou thérapeutique, dont la F-CCSS, cohorte importante, de patients traités pour un cancer dans l’enfance.

    Une banque biologique lui est désormais associée, permettant d’étudier non seulement les effets iatrogènes des traitements mais aussi leur susceptibilité génétique. L’équipe mène aussi des études en population générale de type cas-témoin pour étudier les facteurs de risque environnementaux et génétiques des cancers, essentiellement des études cas-témoins sur le cancer thyroïdien.

    Description du poste

    Nous recherchons un(e) stagiaire pour une étude portant sur la mortalité tardive par maladies rénales et génito-urinaires dans la cohorte de PanCareSurFup (PanCare childhood and adolescent cancer survivor care and follow-up studies).

    Cette cohorte est un consortium de 16 institutions européennes dans 11 pays, avec l'objectif de mener des études de recherche sur les effets tardifs du traitement du cancer de l'enfant, en vue de établir des lignes directrices pour le suivi à long terme de ces patients.

    L’avantage est de fournir à tous les survivants de cancer infantile un meilleur accès aux soins et une meilleure santé à long terme.

    Cette étude européenne a regroupé des patients issus d'importants registres hospitaliers, nationaux et régionaux, devenant ainsi la plus grande étude en son genre jamais réalisée dans le monde sur les cancers chez l'enfant avec une cohorte de 115 000 patients ayant survécu un cancer pédiatrique, dont 84 000 depuis plus de cinq ans.

    L'objectif principal de cette étude est d'évaluer le risque à long terme de mortalité par maladies rénale et génito-urinaire parmi les survivants de cancer pédiatrique et d'étudier les variations de risques selon l'âge atteint, le type du premier cancer et d'autres facteurs de risque potentiels.

    Profil recherché : débutants acceptés

    • Etre titulaire d’un Master 1 en Santé Publique
    • Faire preuve de rigueur, d’organisation et disposer de bonnes capacités d’analyse, de rédaction et de synthèse.
    • Avoir d’excellentes compétences organisationnelles et faire preuve d’autonomie
    • Faire preuve d’une excellente capacité de communication écrite et orale en français et une bonne compréhension à l’écrit de l’anglais.

    Stage

    Le stage de 6 mois est rémunéré selon les conditions habituelles. Il se déroulera de janvier/février à juin/juillet 2019.

    Communication et publication à prévoir avec la réalisation d'un mémoire de master 2 dans le cadre du stage.

    Ce stage aboutira aussi à une publication dans une revue scientifique.

    Contact(s)

    Imène Mansouri imene.mansouri@gustaveroussy.fr +33634231157

    Modalités de candidature

    Les candidats devront soumettre un CV par e-mail à imene.mansouri@gustaveroussy.fr