logo BDSP

Offres d'emploi


Fermeture du portail BDSP le 1er juillet 2019. En savoir plus...

  1. Coordinateur d’expertise – Maladies professionnelles (H/F)

    Date limite de candidature dépassée. Offre d'emploi. CDI. Val de Marne. Publiée le 14/11/2018.

    Employeur

    L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) est un établissement public administratif placé sous la tutelle des ministères chargés de l’Agriculture, de la Consommation, de l’Environnement, de la Santé et du Travail. Elle intervient dans les domaines du travail, de l'environnement, de l'alimentation, de la santé et du bien-être des animaux, de la santé des végétaux avec un objectif prioritaire : contribuer à assurer la sécurité des travailleurs et des consommateurs.

    Pour élaborer des recommandations de santé publique, l'Anses met en œuvre une expertise scientifique indépendante, pluridisciplinaire, collective et contradictoire. Elle s’appuie sur un réseau de 11 laboratoires de référence et de recherche sur 18 sites. Ils ont des missions d'expertise, de surveillance épidémiologique, d'alerte et de conseil scientifique et technique. Ils assurent, ainsi, un rôle essentiel dans la qualification des dangers par la collecte des données issues des réseaux de laboratoires agréés.

    La direction de l’évaluation des risques (DER) assure l’ensemble des missions d’évaluation dans le domaine des bénéfices et des risques nutritionnels et sanitaires liés à l’alimentation, des risques liés à la santé-environnement, des risques liés à la santé au travail, des risques liés à la santé, à l’alimentation et au bien-être des animaux, et des risques liés à la santé des végétaux. Elle fait appel à des comités d’experts spécialisés (CES) et autres collectifs d’experts constitués auprès de l’Agence en coordonnant leurs travaux. Elle fait également appel aux compétences scientifiques de ses personnels, et travaille en liaison avec les autres entités de l’Agence. Dans son domaine de compétence, elle assure certaines missions d’alerte et de vigilance, organise les études et enquêtes nécessaires à la collecte des données utiles à ses travaux d’expertise, gère les observatoires et bases de données qui y sont associés et mène à bien les développements méthodologiques nécessaires à l’accomplissement de ses missions.

    L'Unité d’évaluation des risques liés à l’air (UERA) est chargée d’évaluer les risques sanitaires liés aux contaminants des milieux aériens (environnements extérieur et intérieur). Elle assure à cet égard, la coordination scientifique du Comité d’Experts Spécialisé (CES) « Evaluation des risques liés aux milieux aériens » ainsi que de plusieurs groupes de travail composés d’experts indépendants qui assistent l’agence dans la mise en œuvre de ses missions d’expertise. L’UERA pilote la mise en œuvre, dans une approche expérimentale et transversale, de l’expertise préalable à la création ou la modification d’un tableau de maladie professionnelle récemment confiée à l’Anses. Elle contribue par ailleurs à appuyer les autres unités de la direction dans la définition et la collecte de données d’exposition nécessaires à la conduite d’évaluations de risques dans le domaine de la santé environnement et de la santé au travail et participe à différents travaux scientifiques transversaux. Sous la responsabilité du chef d’unité, l'Unité d’évaluation des risques liés à l’air (UERA) comprend onze agents.

    Coordonnées

    14 rue pierre et marie curie

    94700 Maisons-Alfort

    https://www.anses.fr/fr

    Description du poste

    Sous l’autorité du chef d’unité, le/la coordinateur/trice d’expertise scientifique a pour mission d’assurer la préparation et le suivi des expertises collectives préalables à l’élaboration ou la modification de tableaux de maladies professionnelles et des produits qui en sont issus.

    Ces expertises consistent, notamment, en la réalisation d’un état de l’art et d’une analyse critique des publications, études et travaux existants (épidémiologiques, expérimentaux, cliniques) relatifs à des agents/nuisances, qu’ils soient biologiques, chimiques, physiques ou d’ordre organisationnel et de leurs conséquences sur la santé, afin de déterminer la probabilité d’un lien de causalité. Sont également attendues une expertise médicale incluant toute précision diagnostique nécessaire à l’identification de la (des) pathologie(s) susceptibles d’être attribuée au travail, une expertise des données sur le délai de prise en charge de la maladie et la durée minimale d’exposition, ainsi qu’une documentation des expositions (métiers, situations d’exposition, etc.) en lien avec l’agent causal étudié. Ces expertises permettant d’éclairer les partenaires sociaux et les pouvoirs publics seront réalisées en prenant appui sur le Groupe de travail (GT) « Expertise des maladies professionnelles ».

    Le/la coordinateur/trice aura notamment en charge de :

    • Participer à la mise en place du GT « expertise des maladies professionnelles »
    • Coordonner le GT en lien avec les CES, unités et missions concernées
    • Animer des réunions de pilotage transversal pour la mise en œuvre des saisines des pouvoirs publics et apporter un appui scientifique au GT,
    • Contribuer au suivi administratif du dossier (rédaction de compte-rendu, planification de réunions de travail, mise à disposition de documents pour les experts…),
    • Recenser et collecter des données bibliographiques,
    • Manipuler, traiter des données scientifiques dans le cadre des travaux réalisés (données épidémiologiques, médicales, d’exposition, réglementation des substances et produits…) en prenant appui sur les agents des unités concernées,
    • Participer à l’analyse des données et contribuer à la rédaction de rapports d’expertise ainsi que des avis de l’agence
    • Participer à la restitution des travaux du(des) groupe(s) d’experts en interne et en externe,
    • Assurer une veille bibliographique, scientifique, technique, dans le domaine des maladies professionnelles
    • Participer à la valorisation des travaux d’expertise produits par l’agence au niveau national ou européen (congrès, comités de normalisation, instances internationales…) Conditions particulières Le titulaire de ce poste est soumis à une Déclaration publique d’intérêts(*).

    (*) Cette démarche s’inscrit dans le cadre des règles de déontologies de l’Anses. Elles garantissent le respect des obligations notamment d’indépendance et de réserve de ses agents.

    Profil recherché : confirmés

    Diplômes requis : BAC+5 minimum, docteur en médecine, docteur en épidémiologie, Ingénieur du génie sanitaire, une spécialisation en épidémiologie étant absolument requise

    Expériences similaires :

    • Expérience d’au moins cinq années dans le domaine de la santé au travail voire de la santé publique
    • Une expérience de la gestion de projets/conduite d’expertises serait un plus

    Compétences :

    • Connaissances avérées en épidémiologie
    • Connaissances en évaluation des dangers, des expositions et des risques
    • Connaissances des acteurs impliqués sur les questions de santé au travail et de maladies professionnelles
    • Fortes capacités d’interface institutionnelle et capacités à piloter des projets transversaux
    • Aptitudes relationnelles et capacités de travail en équipe
    • Capacités rédactionnelles avérées et aptitudes à la communication orale
    • Capacités d’analyse et de synthèse
    • Maîtrise de l’anglais scientifique (communication écrite et orale)
    • Autonomie et rigueur scientifique

    Contrat à durée indéterminée (CDI)

    Agent contractuel de catégorie 1 ou agent titulaire de catégorie A+

    Contrat à durée indéterminée de droit public, détachement, affectation

    Contact(s)

    Henri Bastos (henri.bastos@anses.fr, 01 49 77 22 99)

    ou Valérie Pernelet-Joly (valerie.pernelet-joly@anses.fr, 01 56 29 19 78)

    Fichiers joints

    Modalités de candidature

    Date limite : 04/12/2018

    Adresser les candidatures par courriel (lettre de motivation + cv) en indiquant la référence 2018-140 à : recrutement@anses.fr


Fermeture du portail BDSP le 1er juillet 2019

Nous avons le regret de vous informer de la fermeture du portail BDSP le 1er juillet 2019. Du 1er janvier au 30 juin 2019, le site et ses services resteront accessibles mais ne seront plus alimentés, ni mis à jour. En savoir plus...