logo BDSP

Offres d'emploi


  1. Post-doctorant·e en anthropologie/sociologie

    Offre d'emploi. CDD. Paris, Côte d'Ivoire, Mali, Sénégal. Publiée le 25/10/2018.

    Employeur

    Le Ceped (Centre Population & Développement, http://www.ceped.org) est une unité mixte de recherche situé au coeur de Paris et réunissant des enseignants-chercheurs de l’Université Paris Descartes et des chercheurs de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD). Les recherches du Ceped portent sur les relations entre populations et développement dans les pays du Sud.

    L’équipe Santé, Genre et Vulnérabilités au Sud du Ceped (SageSud ERL Inserm 1244) tient une place originale dans le champ des sciences sociales de la santé en France, avec une composante démographique majeure, en dialogue avec d’autres disciplines tant quantitatives (épidémiologie) que qualitatives (anthropologie, sociologie, science politique) et une orientation vers les pays du Sud.

    Coordonnées

    Ceped UMR 196

    Université Paris Descartes

    45 rue des Saints Pères

    75006 Paris, France

    http://www.ceped.org

    Description du poste

    Le projet ATLAS, financé par Unitaid, vise à réduire les nouvelles infections et la mortalité liée au VIH en améliorant l’accès à l’autotest VIH. Il sera mis en oeuvre par l’ONG Solthis dans 3 pays d’Afrique de l’Ouest (Côte d’Ivoire, Mali, Sénégal) pour une durée de 3,5 ans.

    Devant la spécificité de l’épidémie en Afrique de l’Ouest (prévalence modérée au sein de la population générale mais importante au sein de certains groupes), il est nécessaire de mettre en place des politiques de dépistage ciblées pour toucher ces populations spécifiques, dans un contexte socioculturel freinant le recours au dépistage.

    L’autotest VIH est recommandé par l’OMS, car il apporte discrétion, acceptabilité, et empowerment à ceux qui l’utilisent. C’est une approche innovante pour améliorer le diagnostic des personnes vivant avec le VIH. L’autotest n’a pas vocation à remplacer les stratégies de dépistage existantes mais à les compléter pour parvenir à toucher les populations difficiles à atteindre et qui ne se dépistent pas aujourd’hui.

    Le projet ATLAS sera géré par un consortium Solthis-IRD, dont Solthis est le chef de file. L’IRD est en charge de la mise en oeuvre des activités d’évaluation et de recherche opérationnelle du projet. Plusieurs enquêtes, intégrées au projet, sont prévues entre 2018 et 2021, incluant une enquête téléphonique sur les trois pays, deux enquêtes qualitatives, une enquête économique et un travail de modélisation épidémiologique et économique. L’équipe scientifique est composée de plus d’une quinzaine de chercheurs internationaux, francophones et anglophones.

    L’une des enquêtes qualitatives porte sur la proposition de dépistage par autotest aux partenaires des personnes vivant avec le VIH, les usages et perceptions de l’autotest par ces partenaires. Elle se déroulera dans deux des trois pays d’étude d’ATLAS.

    Nous sommes à la recherche d’un·e chercheur·e post-doctorant·e chargé·e de la réalisation de cette enquête qualitative.

    Mission

    Recherche post-doctorale dans le cadre du programme ATLAS, sous la supervision de Dolorès Pourette (Ceped), sur la proposition de dépistage par autotest aux partenaires des personnes vivant avec le VIH et les usages et perceptions de l’autotest par ces partenaires dans deux des trois pays investigués par ATLAS (Côte d’Ivoire, Mali, Sénégal).

    Activités

    • Revue de la littérature
    • Élaboration du projet scientifique et du protocole de recherche
    • Organisation des terrains
    • Recherches anthropologiques de terrain dans des structures de prise en charge VIH proposant l’autotest
    • Analyses des données
    • Rédaction des rapports intermédiaires et du rapport final
    • Rédaction de publications scientifiques
    • Communication scientifique des résultats de l’étude
    • Echanges réguliers avec Dolorès Pourette, à toutes les étapes de la recherche

    Profil recherché : confirmés

    Prérequis

    • Doctorat en anthropologie ou sociologie
    • Expérience de terrain en Côte d’Ivoire, au Mali ou au Sénégal
    • Expérience de recherche qualitative sur le VIH
    • Compétences rédactionnelles en français et en anglais

    Atouts

    • Expérience de recherche dans des services de santé
    • Connaissance des terrains ouest-africains
    • Capacité à dialoguer avec des chercheurs de disciplines diverses (sciences cliniques et SHS)

    Maîtrise du français et de l’anglais parlé et écrit. Une connaissance des langues locales peut être un plus

    Aptitudes

    • Autonomie
    • Rigueur scientifique
    • Capacité de synthèse et de communication
    • Facilité de travail en équipe

    Spécificité

    • Des terrains de plusieurs mois en Afrique de l’Ouest sont prévus

    Contrat à durée déterminée (CDD)

    Contrat à durée déterminée : temps plein de 30 mois, avec période d’essai.

    Rémunération : selon diplôme et expérience par référence aux grilles de l’IRD.

    Date de prise de fonction souhaitée : entre janvier et mars 2019

    Le contrat sera signé par l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement). Le poste sera basé à Paris, dans les locaux du Ceped, au 45 rue des Saints-Pères (75006).

    Contact(s)

    Dolorès Pourette (dolores.pourette@ird.fr)

    Fichiers joints

    Modalités de candidature

    Date limite : 25/11/2018

    Envoyer un CV, une lettre de motivation de deux pages maximum et un texte scientifique (article ou chapitre) récemment rédigé, avant le 25 novembre 2018 à Nicolas Rouveau (nicolas.rouveau@ceped.org), en précisant dans l’objet « Candidature ATLAS post-doctorant·e en anthropologie/sociologie ».

    Une entrevue sera proposée aux candidat·e·s pré-sélectionné·e·s la semaine du 10 décembre.

    Pour toute question, contactez Dolorès Pourette (dolores.pourette@ird.fr).