logo BDSP

Offres d'emploi


  1. Vacance d'un poste académique temps plein en Biostatistique Ecole de Santé Publique (Université Libre de Bruxelles)

    Offre d'emploi. CDD. Belgique. Publiée le 18/10/2018.

    Employeur

    Créée en 1963, l’École de Santé Publique répond aux besoins des politiques et systèmes de santé, de la société et des professionnels de santé par l’enseignement, la recherche et l’appui à la collectivité.

    Une institution d’expertise en matière d’enseignement et de recherche :

    • Une faculté (École) universitaire de référence au plan national et international pour la qualité de ses enseignements, de ses recherches et de ses appuis à la société ;
    • Un acteur-clé de la santé publique belge, indépendant, reconnu par les partenaires pour son excellence scientifique ;
    • Une structure dynamique, innovante et proactive capable de s’adapter aux changements institutionnels, sociétaux et économiques ;
    • Un cadre de travail favorisant l’épanouissement de ses collaborateurs.

    Coordonnées

    Ecole de Santé Publique

    Université Libre de Bruxelles

    route de Lennik 808 - CP 591

    B-1070 Anderlecht

    http://www.ulb.ac.be/facs/esp

    Description du poste

    Les activités principales liées au poste sont réparties, pour environ moitié du temps, à celles relatives à l’enseignement et pour moitié, à la recherche. En complément de ce partage, le/la candidat/e participera également à diverses responsabilités administratives en lien avec le fonctionnement habituel de l’Ecole (jurys, délibérations, commissions de recrutement, commission facultaire des doctorats…). Enfin, il/elle contribuera à la visibilité et au renforcement de la place de l’Ecole de Santé Publique dans l’expertise nationale et internationale en ce qui concerne la biostatistique et les méthodes quantitatives appliquées à l’épidémiologie.

    Grâce à l’environnement proposé par l’ESP et l’ULB, il/elle pourra développer une recherche productive de haut niveau. Ces développements seront notamment favorisés par les partenariats avec les autres centres de recherche de l’Ecole de Santé Publique, les facultés du Pôle Santé, dans le cadre de la plate-forme biostatistique BIOPS, mais aussi avec d’autres institutions nationales et internationales. La nomination à titre définitif a lieu à l’issue d’une période probatoire de 3 ans.

    Domaines de recherche

    Le/la titulaire a préalablement développé des compétences de recherche qui sont amenées à s’intégrer pleinement dans la philosophie des axes de recherche développés au sein du Centre de recherche « Epidémiologie, biostatistique et recherche clinique » (CR2). En raison du large spectre des domaines de santé couverts à l’ESP, en particulier au CR2, les possibilités de mettre en œuvre des méthodes biostatistiques appliquées sont très diversifiées. Elles pourront faire l’objet de projets de recherche, portés par le/la candidat/e lui/elle-même, et soumis à tout appel à crédits ou projets extérieurs à l’Université (FNRS, Régions, Europe…). Dans cette perspective, il/elle proposera un plan de développement de recherche appliquée dans son dossier de candidature.

    Comme biostatisticien/ne rattaché/e à ce CR, il/elle pourra notamment conduire des recherches méthodologiques de façon intégrée à celles déjà menées au CR2 ou par les autres centres de recherche de l’ESP (cf. site de l’ESP). Ces collaborations seront, entre autres, l’occasion pour lui/elle de proposer des méthodes statistiques applicables aux sciences de la santé et bien adaptées aux besoins, notamment les méthodes statistiques qui sont relativement peu utilisées jusqu’à présent dans les domaines couverts par l’ESP.

    Le/la titulaire bénéficiera de l’appui technique et administratif de l’Ecole de Santé Publique, du Département Recherche de l’ULB et de la Cellule Europe dans la préparation et la conduite de ses projets de recherche. Enfin, dans le cadre de sa participation aux services à la communauté, il/elle pourra contribuer à des activités de consultance en relation avec le Pôle santé de l’ULB et la plateforme Biops (https://www.ulb.ac.be/polesante/pole-sante-biops.html).

    Objectifs pédagogiques et scientifiques

    Le/la titulaire contribuera aux enseignements du Master en sciences de la santé publique (en français ; tronc commun et finalité « Epidémiologie et Biostatistique ») et aux masters de spécialisation (en anglais ou en français) ; il/elle pourra également appuyer le développement des formations « à distance ».

    Dans ces activités, il/elle mobilisera ses compétences pédagogiques en vue de l’acquisition, par les étudiants, de compétences théoriques et appliquées en biostatistique, leur permettant de faire face à des situations professionnelles qui exigent la maîtrise d’une démarche scientifique rigoureuse. Il/elle leur fournira ainsi des méthodes biostatistiques cohérentes et en adéquation avec les approches quantitatives utilisées en épidémiologie et recherche clinique. Il/elle participera également à l’encadrement des travaux de fin d’études.

    Les compétences attendues incluent des pratiques enseignantes mobilisant des pédagogies actives et l’utilisation des technologies actuelles d’information et de communication. Les contenus des enseignements et leur évaluation seront adaptés aux profils et aux effectifs étudiants.

    Pour préparer son dossier de candidature, le/la candidat/e peut notamment se référer au référentiel de compétences (profil d’enseignement) du Master en sciences de la santé publique disponible sur : http://www.ulb.ac.be/facs/esp/

    Le/la titulaire aura la responsabilité de l’activité des assistants ou élèves-assistants donnant les exercices dirigés attenant à ses cours ; par ailleurs, il/elle sera amené/e à interagir fréquemment avec les titulaires des unités d'enseignement dont ses cours font partie, afin de garantir la cohérence de contenu. Enfin, il/elle mettra en œuvre l’évaluation des apprentissages selon des modalités qu’il/elle définira en adéquation avec ses enseignements (examen écrit, travaux personnels…). Lors de la première année, la charge maximale d’enseignement sera de 90 heures et augmentera progressivement pour atteindre 120 heures après trois ans.

    Cours susceptibles d’être repris dans la charge au moment du recrutement :

    Master en Sciences de la Santé publique

    • SAPU-L-4012 Méthodes quantitatives en santé publique – partim Biostastique : Cours magistral 24h - Exercices dirigés 24h.
    • SAPU-L-4118 Analyse approfondie des données de santé – partim Biostatistique : Cours magistral 30h - Exercices dirigés 30h.
    • STAT-L-5215 Etudes longitudinales – partim Analyses des études longitudinales : Cours magistral 30h – Exercices dirigés 12h.
    • SAPU-L-5315 Pratique de l'analyse des données quantitatives en santé (avec R) – partim Rcmdr : Cours magistral 16h - Exercices dirigés 24h [option].
    • SAPU-L-5314 Méthodes d'analyse exploratoire multidimensionnelle : Cours magistral 18h – Exercices dirigés 30h [option].

    Master in Public Health Methodology

    • SAPU-L-6526 Biostatistics in public health II – partim Multivariate analysis : Cours magistral 24h et Exercices dirigés 16h.

    Pour apprécier le contenu détaillé de ces enseignements, le/la candidat/e peut se référer au catalogue des cours des Masters sur le site de l’ESP. Cette charge d’enseignement est indicatrice ; elle peut être amenée à évoluer en fonction des compétences du titulaire ou des besoins des programmes de Master.

    Profil recherché : débutants acceptés

    Diplôme de 2ème cycle (licence ou master ; diplôme d’ingénieur) et titulaire d’une thèse de doctorat :

    • en statistique ou mathématique appliquées aux sciences de la santé publique ;
    • en biostatistique ;
    • ou en sciences de la santé publique avec une orientation en biostatistique ;
    • ou disciplines équivalentes.

    Contrat à durée déterminée (CDD)

    L'engagement se fera pour premier terme de 3 ans.

    Contact(s)

    Des renseignements complémentaires peuvent être obtenus auprès de M. Alain LEVEQUE (téléphone : +32 2 555.40.44 – courriel : aleveque@ulb.ac.be)

    Concernant les aspects administratifs, des renseignements peuvent être obtenus auprès de Mme Joëlle HERZET (téléphone : +32 2 555.40.21 – courriel : joelle.herzet@ulb.ac.be).

    Fichiers joints

    Modalités de candidature

    Date limite : 12/01/2019

    Le dossier de candidature doit être transmis sous format électronique, via l’envoi d’un mail unique adressé au Rectorat de l’Université libre de Bruxelles (courriel : recteur@ulb.ac.be) et au Décanat de la Faculté à l’adresse suivante : presidence.esp@ulb.ac.be

    Il contiendra les pièces suivantes :

    • Une lettre de motivation.
    • Un curriculum vitae, comprenant une liste complète des publications (un canevas type peut être téléchargé via le site internet : http://www.ulb.ac.be/tools/CV-type.rtf).
    • Les attestations des prestations antérieures permettant de justifier une ancienneté scientifique de 4 ans.
    • Un rapport d’environ 7000 signes (soit 4 pages) sur les activités antérieures de recherche et un projet de recherche (6 pages maximum), en ce compris l’insertion envisagée au sein des équipes de recherche de l’ULB, et de l’ESP en particulier.
    • Une note sur les réalisations antérieures et projets à venir au niveau international (4 pages maximum).
    • Un dossier d’enseignement comprenant un rapport d’environ 7000 signes (soit 4 pages) sur les activités antérieures d’enseignement et un projet d’enseignement (6 pages maximum) pour les 5 premières années du mandat ; ce projet s’intègrera de manière cohérente dans la vision de l’entité de rattachement et dans les profils d’enseignements des filières de formation auxquelles le candidat sera amené à contribuer.
    • les noms et adresses mail de contact de cinq personnes de référence susceptibles d’être contactées par les organes chargés d’évaluer les dossiers, en veillant à l’équilibre des genres. Ces personnes ne peuvent être en conflit d’intérêt en raison de liens familiaux ou affectifs.