logo BDSP

Offres d'emploi


  1. Santé publique France recrute un Chargé de projet à la coordination d’un work package (WP) de l’action conjointe européenne « InFACT » (f/h) - réf. DMNTT-CDD-2018-01

    Offre d'emploi. CDD. Val de Marne. Publiée le 27/04/2018.

    Employeur

    Santé publique France est l’agence nationale de santé publique française. Etablissement public de l’Etat sous tutelle du ministre chargé de la santé créé par l’ordonnance 2016-246 du 15 avril 2016, elle intervient au service de la santé des populations. Agence scientifique et d’expertise du champ sanitaire, elle a pour missions :

    1° L'observation épidémiologique et la surveillance de l'état de santé des populations ;

    2° La veille sur les risques sanitaires menaçant les populations ;

    3° La promotion de la santé et la réduction des risques pour la santé ;

    4° Le développement de la prévention et de l'éducation pour la santé ;

    5° La préparation et la réponse aux menaces, alertes et crises sanitaires ;

    6° Le lancement de l'alerte sanitaire.

    L’agence est organisée autour de 11 directions scientifiques et transversales et de 6 directions assurant le support et le soutien à l’activité.

    Son programme de travail, arrêté par son Conseil d’administration, s’articule autour de cinq axes prioritaires : les déterminants de santé, les populations, les pathologies, les interventions et les territoires, et les infrastructures.

    Coordonnées

    Le siège de l’agence est situé à Saint-Maurice (94). L’agence dispose également d’implantations régionales auprès des agences régionales de la santé.

    Localisation du poste : Saint-Maurice (siège) : 12 rue du Val d’Osne à Saint-Maurice (94)

    http://www.santepubliquefrance.fr

    Description du poste

    Affectation :

    Direction des maladies non transmissibles et des traumatismes (DMNTT)

    La Direction des maladies non transmissibles et des traumatismes assure la surveillance épidémiologique des maladies non transmissibles et des traumatismes, de leurs principaux déterminants ainsi que de leurs complications. Ses missions contribuent à plusieurs plans nationaux et s’inscrivent dans les priorités de la Stratégie Nationale de Santé et la stratégie de santé outre-mer.

    En 2015, dans le monde, on estime que les maladies non transmissibles sont responsables de 71% de la mortalité prématurée. En France les maladies non transmissibles représentent le fardeau de santé publique le plus lourd en termes de morbidité et de mortalité.

    Les objectifs de la direction sont :

    • D’objectiver la situation épidémiologique et d’avoir une meilleure compréhension du lien entre les facteurs de risque/déterminants/expositions aux milieux de vie et la survenue des pathologies ;
    • De mieux répondre à la demande croissante d’indicateurs utiles au pilotage et à l’évaluation des politiques publiques nationales, régionales et locales, ainsi qu’à une meilleure prise en compte des inégalités sociales et territoriales, visant à réduire le fardeau ;
    • De mettre en cohérence ces indicateurs avec les interventions en prévention et promotion de la santé ; et le besoin défini au niveau des réseaux européens et internationaux ;
    • De maintenir des collaborations avec les équipes de recherche pour le développement de la connaissance.

    A cette fin, la DMNTT exploite notamment les bases de données médico-administratives existantes, les données issues des registres et les données de mortalité. La direction collabore à la conception et à l’exploitation d’enquêtes nationales de santé, et réalise des enquêtes thématiques. Elle s’appuie sur des réseaux de partenaires avec lesquels elle met en place des projets. La réalisation de ces objectifs repose également sur les synergies importantes avec les autres directions de Santé publique France, notamment en matière de surveillance avec la direction santé travail (DST), la direction santé environnement (DSE), la direction des région (DiRE) et également la direction d’appui, traitement et analyses (DATA). Les interfaces avec la direction de la prévention et promotion de la santé (DPPS) sont également importantes, notamment sur les principaux déterminants des maladies non transmissibles (tabac, alcool, nutrition et activité physique).

    La DMNTT comprend 43 agents. Elle est organisée en 3 unités : une unité cardio-métabolique, une unité cancer et une unité pathologies, populations et traumatismes.

    Missions / contexte :

    L’action conjointe européenne InFACT a pour but la structuration pérenne d’un système européen d’information en santé dans le champ des maladies non transmissibles et des traumatismes (surveillance épidémiologique et qualité des soins). 28 pays européens contribuent à la réalisation de cette action conjointe pilotée par l’Institut de santé publique belge. Le WP9 piloté par Santé publique France vise à identifier et faire émerger de nouveaux indicateurs de santé et sources de données pertinentes pour l’orientation des politiques de santé (y compris l’évaluation de la qualité des soins), définir les conditions d’utilisation à cette fin et en évaluer l’apport pour le niveau européen en complément des indicateurs faisant déjà l’objet d’un recueil régulier au niveau européen. Des travaux autour du développement des indicateurs composites (Espérance de vie en bonne santé, indicateurs du Global burden of diseases…) intègrent ce projet.

    L’action conjointe implique plusieurs directions de Santé publique France, la DMNTT en ayant le leadership, deux institutions de recherche française (INSERM et IRDES) ainsi que 15 pays européens dont cinq sont plus particulièrement impliqués.

    Missions :

    Sous la responsabilité de la directrice de la DMNTT, leader du WP9, le chargé de projet aura pour missions :

    • La coordination et le suivi de la mise en œuvre du WP porté par SpFrance, en lien avec l’équipe de coordination européenne, ainsi que l’animation du réseau des contributeurs au WP9
    • L’animation et la coordination scientifique du projet en appui des directions concernées au sein de l’agence.

    Activités :

    De manière opérationnelle, le chargé de projet assure les fonctions et activités suivantes :

    1- Coordination du projet :

    • Appui méthodologique en matière d’organisation, d’animation et de gestion de projet au responsable du WP et des partenaires
    • Organisation des différentes réunions, de pilotage, ou de coordination avec les partenaires et suivi de l’avancée des différentes tâches
    • Appui au suivi administratif et financier de l’avancée du projet effectué par la direction administrative et financière de SpF
    • Appui à la représentation du responsable du WP dans les instances de coordination européenne
    • Interface avec l’équipe de coordination de la Joint Action

    2- Animation et coordination scientifique

    • Animation des partenaires pour faciliter et identifier leurs implications dans les différentes tâches Appui à l’identification des domaines d’intérêt dans le cadre du WP
    • Coordination et animation des travaux d’expertise au sein de différents groupes de travail en lien avec les directions concernées de SpF
    • Rédaction et relecture de comptes rendus, rapports ou notes de position
    • Suivi de la qualité des différentes contributions
    • Articulation des travaux avec ceux des autres WP le cas échéant

    Profil recherché : confirmés

    Doctorat (ou équivalent) en épidémiologie ou santé publique ou

    Niveau master (bac +5) en santé publique ou épidémiologie et trois ans d’expérience minimum

    Une expérience en conduite de projets internationaux multipartenaires est indispensable ; Une expérience dans un cadre européen serait un atout

    Aptitudes et compétences :

    Aptitudes à la gestion de projets

    Rigueur et esprit de synthèse

    Capacités relationnelles, d’écoute, de négociations indispensables

    Langues : très bonne connaissance en anglais et en français, à la fois compréhension, expression orale et écrite.

    Bonnes compétences rédactionnelles et éditoriales

    Compétences génériques : travail en équipe, autonomie, développement personnel, mise en place et maintien de réseaux, bonne organisation et compétences de coordination

    Bonnes connaissances des systèmes d'information de santé et des systèmes de soins

    Bonne connaissance des problématiques de santé publique

    Bonne connaissance du milieu institutionnel de la santé publique française, si possible européen

    Contrat à durée déterminée (CDD)

    Contrat à durée déterminée de droit public à temps plein de 2 ans, renouvelable 1 an.

    Détachement fonction publique d’Etat, territoriale ou Hospitalière possible

    Contact(s)

    Sur le poste : Anne Gallay (Directrice de la Direction des maladies non transmissibles et des traumatismes) : 01 41 79 68 29

    Sur le recrutement : Marie-Christine Morel (Direction des Ressources Humaines) : 01 41 79 68 28

    Fichiers joints

    Modalités de candidature

    Adresser les candidatures (lettre de motivation + cv) en indiquant la référence de l’annonce par courriel : recrut@santepubliquefrance.fr