logo BDSP

Offres d'emploi


  1. La Direction des maladies non transmissibles et des traumatismes de Santé publique France, en collaboration avec le Centre d’épidémiologie et Santé des populations (CESP-INSERM U1018) recherche un(e) doctorant(e) pour une thèse en épidémiologie

    Offre pourvue. Offre d'emploi. CDD. Val de Marne. Publiée le 17/04/2018, maj : 17/05/2018.

    Employeur

    Présentation de l'employeur

    Santé publique France est l’agence nationale de santé publique française. Etablissement public de l’Etat sous tutelle du ministre chargé de la santé créé par l’ordonnance 2016-246 du 15 avril 2016, elle intervient au service de la santé des populations. Agence scientifique et d’expertise du champ sanitaire, elle a pour missions :

    1° L'observation épidémiologique et la surveillance de l'état de santé des populations ;

    2° La veille sur les risques sanitaires menaçant les populations ;

    3° La promotion de la santé et la réduction des risques pour la santé ;

    4° Le développement de la prévention et de l'éducation pour la santé ;

    5° La préparation et la réponse aux menaces, alertes et crises sanitaires ;

    6° Le lancement de l'alerte sanitaire.

    L’agence est organisée autour de 11 directions scientifiques et transversales et de 6 directions assurant le support et le soutien à l’activité.

    Présentation de l’équipe d’accueil

    Au sein de la Direction des maladies non transmissibles et des traumatismes le programme « maladies neurodégénératives » a pour objectif de développer un système de surveillance intégrant à la fois des indicateurs de fréquence et des indicateurs descriptifs de la morbi-mortalité des trois principales pathologies que sont les la maladie d’Alzheimer et autre démence (MAAD), la maladie de Parkinson et la sclérose latérale amyotrophique, de leur pronostic et de l’étude des liens avec les déterminants afin de pouvoir contribuer avec les partenaires à l’élaboration de recommandations en terme de prévention.

    Le sujet de thèse présenté ici s’intègre dans l’un des enjeux majeur du programme « maladies neurodégénératives » concernant le développement d’indicateurs épidémiologiques validés de MAAD en population générale.

    Coordonnées

    12 rue du Val d'Osne

    94415 Saint-Maurice cedex

    http://www.santepubliquefrance.fr/

    Description du poste

    Titre de la thèse :

    Poids de la maladie d’Alzheimer et autres démences à partir du SNDS : développement d’un algorithme et deux exemples d’application

    Résumé du projet de thèse :

    La question de l’évolution de la fréquence de la MAAD constitue un enjeu central dans la planification des besoins sanitaires et sociaux. Cependant, en France, peu d’informations permettent d’estimer le poids des démences, aussi bien en termes de fréquence que de pronostic et d’impact sur la consommation de soins. Les données actuellement disponibles pour étudier ces pathologies ne permettent plus de mettre à jour les indicateurs de fréquence.

    Les données du Système national des données de santé (SNDS) sont de plus en plus utilisées pour la surveillance des maladies chroniques et représentent une approche possible pour la surveillance des MAAD. Néanmoins, elles présentent de nombreuses limites pour le repérage des MAAD, qui repose sur des algorithmes nécessitant d’être validés. Dans ce contexte, Santé publique France met en place une étude afin de développer un algorithme performant pour le repérage des cas de MAAD dans le SNDS. Cette étude repose sur l’appariement des données du SNDS avec les données d’une cohorte populationnelle française longitudinale dans laquelle la démence a systématiquement été évaluée.

    Le projet de thèse proposé a pour objectif principal le développement d’un algorithme performant d’identification des cas de MAAD. Deux applications concrètes de ce nouvel algorithme seront mises en œuvre par l’étudiant ; l’une pour estimer la prévalence et l’incidence de la MAAD en population générale et l’autre chez des cas incidents de maladie de Parkinson.

    Profil recherché : débutants acceptés

    • Bac +5 en Épidémiologie ou Biostatistique (Master 2, Ensai, Isped, Isup,…).
    • Une maîtrise des logiciels de statistiques (SAS / STATA / R)
    • Une maitrise de l’anglais à l’écrit et à l’oral (recherche bibliographique, rédaction d’articles, communication des résultats aux congrès)
    • Une expérience antérieure sur l’analyse de données épidémiologiques et/ou sur les maladies neurodégénératives sera appréciée.

    Contrat à durée déterminée (CDD)

    Bourse doctorale de 3 ans financée par Santé publique France

    A partir du 1er octobre 2018

    Contact(s)

    Laure Carcaillon-Bentata : laure.carcaillon-bentata@santepubliquefrance.fr

    Alexis Elbaz : alexis.elbaz@inserm.fr

    Modalités de candidature

    Date limite : 11/05/2018

    Inscriptions auprès de l’université Paris Sud et de l’Ecole Doctorale de Santé Publique 570 sur la plateforme dédiée (ADUM) avant le 11/05/2018

    Contacter Laure Carcaillon-Bentata ou Alexis Elbaz

    Un entretien est à prévoir