logo BDSP

Offres d'emploi


  1. Le réseau L'AVIH recherche un médecin coordinateur

    Offre d'emploi. CDI. Seine et Marne. Publiée le 21/03/2018.

    Employeur

    L’objectif de santé publique de L’Association Ville Hôpital est le suivant :

    « Améliorer, sur son territoire d’intervention, la prise en charge globale (médicale, sociale et psychologique) des personnes en situation de vulnérabilité, notamment celles atteintes d’une maladie chronique »

    Le réseau d’accès aux soins L’AVIH vise à réduire les inégalités sociales de santé. Il s’adresse à des personnes en situation de vulnérabilité qui n’ont pas accès au système de soins pour des raisons diverses (défaut de couverture sociale ou avec une couverture sociale partielle et des moyens financiers insuffisants pour se faire soigner).

    Coordonnées

    1 place de l'église 77200 Torcy

    Description du poste

    La mission du médecin coordinateur s’articule autour de quatre axes :

    1. Vers les patients :

    Le médecin coordinateur est amené à recevoir des personnes vivant en hôtel, en foyer ou hébergées, en bidonville, sans domicile... toute personne ayant possiblement une difficulté d’accès aux soins. Il s’agit d’un public très précaire aux situations administratives diverses.

    Les situations sont souvent complexes et la barrière linguistique ne facilite pas la communication. Le médecin coordinateur pourra dans le cadre d’une consultation recourir à l’interprétariat par téléphone.

    En premier lieu, son rôle sera d’accueillir le patient et d’écouter sa demande.

    Le médecin coordinateur réalisera une évaluation médicale afin de « démêler » la situation, apaiser et détecter les pathologies.

    Pour les personnes ayant déjà recours à des soins médicaux, le médecin coordinateur devra assurer un rôle d’explication afin de garantir la bonne compréhension par les patients des prises en charge qui leurs ont été proposées. Pédagogie autour de la maladie et du parcours de soins (notamment compréhension du rôle du médecin traitant dans le système de santé).

    Le médecin coordinateur fait du soin autrement que par la prescription.

    1. Vers les partenaires :

    Le médecin coordinateur ne se substitue pas au médecin traitant ou au médecin hospitalier mais met en œuvre une articulation médicale.

    Pour les personnes ayant besoin d’une prise en charge médicale, il met en place une coordination des soins.

    Il prévoit l’orientation vers le médecin traitant et/ou les médecins hospitaliers et s’assure du suivi des rendez-vous, du suivi des hospitalisations et de la prise en charge, de l’organisation de la sortie, de la mobilisation des soignants du droit commun...

    En l’absence de droits ouverts, si la situation médicale le demande, le médecin coordinateur peut aider à l’organisation d’une prise en charge avec la PASS Hospitalière.

    Il est chargé d’aller à la rencontre des médecins de ville et hospitaliers pour la promotion du réseau et de ses actions. Ces démarches partenariales doivent se penser en lien avec la coordinatrice formation / prévention du réseau.

    Un travail de rencontres et de sensibilisation auprès des secteurs difficiles d’accès tels que les soins dentaires, ophtalmologiques, suivis de grossesse est essentiel et se réfléchissent dans le cadre de la PASS Ambulatoire du réseau.

    Le médecin coordinateur apporte une aide à la prise en charge médicale conjointe de l’usager. Il est à l’écoute des professionnels de santé dans les difficultés qu’ils rencontrent avec les patients en grande précarité.

    1. Un travail transversal au sein du réseau:

    Le médecin coordinateur pense la prise en charge de la personne dans le cadre d’une coordination d’équipe au travers des compétences complémentaires : médicale, sociale, administrative et psychologique.

    Il participe à une synthèse hebdomadaire où sont discutées les nouvelles situations ou les situations déjà connues par les professionnels du réseau. L’objectif de ces synthèses est de construire un projet de prise en charge comportant une liste d’actions concrètes qui vont permettre de faire le lien entre les acteurs de santé impliqués dans la prise en charge.

    Il a la possibilité de recevoir les patients en binôme (assistante sociale, psychologue) en consultation longue, pour faire le point sur leur histoire de vie, et sur leurs difficultés médicales, psychologiques, sociales. Ces consultations d’évaluation sont réalisées soit dans les locaux du réseau, soit au cours de visites au domicile du patient.

    Pour les personnes vues dans le cadre des tournées bidonvilles (PASS Ambulatoire mobile), le médecin coordinateur s’inscrira dans un travail d’articulation médicale en lien avec les médecins bénévoles et la chargée de missions bidonville.

    1. Une mission de santé publique :

    Le médecin coordinateur rédige ses rapports de situations.

    Il participe à l’information des professionnels sanitaires et sociaux du secteur sur les thématiques santé du réseau, en lien avec la coordinatrice prévention/ formation.

    Il organise et/ou participe aux actions de prévention grand public (prévention des IST, information sur l’hygiène, la nutrition…) et d’éducation pour la santé, à destination des usagers et/ou des partenaires. Les thèmes retenus proviennent directement des constats du terrain et ont pour but de partager les connaissances et d’améliorer les pratiques.

    Répartition du temps de travail (2 journées – 16h/semaine) :

    ½ journée de réunion (staff usager)

    1 journée de consultations ou visites à domicile

    ½ journée de travail partenarial (formations, rencontres, etc)

    Rattachement : Sous la responsabilité du Conseil d’Administration et par délégation de la directrice.

    Profil recherché : confirmés

    Ayant une connaissance et un intérêt pour la santé des publics migrants et des pathologies/ problématiques des publics vivant en situation de précarité. Inscription au Conseil de l’ordre.

    Qualités requises :

    Ecoute, empathie, connaissance des cultures diverses, connaissance minimale du droit/contraintes de séjour des étrangers. Respect de la différence, respect de l'autre. Souplesse. Patience.

    Capacité à travailler en équipe.

    Contrat à durée indéterminée (CDI)

    CDI temps partiel

    Contact(s)

    Madame Audrey APERT - Directrice - Tel : 01 64 80 19 69

    Modalités de candidature

    Date limite : 30/04/2018

    CV + lettre de motivation à envoyer à

    @ : avih-adm@orange.fr