logo BDSP

Offres d'emploi


  1. L'association ADER recherche un coordinateur territorial pour son programme "Parlons-en encore" en Guyane

    Offre d'emploi. CDD. Guyane. Publiée le 08/11/2017.

    Employeur

    L’association Actions pour le Développement, l’Education et la Recherche (ADER), créée en 2009, développe deux programmes de promotion de la santé (cf. Charte d’Ottawa, 1986) en Guyane :

    • « Parlons-en encore », un programme de prévention des risques sexuels (IST dont infection à VIH) dans les communes du centre littoral guyanais : Kourou, Macouria, Sinnamary et Iracoubo ;
    • « Agir ensemble pour vivre mieux en territoires isolés », qui vise à renforcer le pouvoir d’agir des acteurs, en particulier des habitants, en vue d’améliorer la santé et le bien-être des adolescents et jeunes adultes en territoires isolés (Haut Maroni et Haut Oyapock), en adoptant une approche collaborative et partenariale.

    Le programme « Parlons-en encore » (2016-2018) a pour objectif de développer l'accès à la prévention des risques sexuels à travers :

    • la coordination territoriale et l'appui aux acteurs sur la zone,
    • le développement d'actions ciblées de prévention,
    • la réduction des risques sexuels auprès des travailleurs du sexe,
    • l'accueil, l’accompagnement et l'orientation des personnes séropositives,
    • la formation des salariés, bénévoles et partenaires d'ADER.

    Coordonnées

    52 rue Mme Payé

    97300 Cayenne

    Description du poste

    Le/la coordinateur(trice) territorial (e) a pour mission de garantir le développement, le suivi et l’(auto)évaluation du programme « Parlons-en encore ».

    • Coordination des actions de prévention des risques sexuels et de promotion de la santé
    • Formation, accompagnement et encadrement de l’équipe salariée et bénévole
    • Gestion logistique, administrative, budgétaire et financière du programme
    • Evaluation et communication

    Activités principales

    I. Coordination des actions de prévention des risques sexuels et de promotion de la santé

    • Identifier les ressources du territoire et les besoins et attentes des acteurs de la prévention des risques sexuels : formations/ accompagnement, outils et méthodes d’intervention…
    • Coordonner les actions de proximité mises en œuvre dans le cadre d’événementiels (Touloulou prévention, Sidaction, Journées Caribéennes de Dépistage, Journée Mondiale de lutte contre le SIDA…) : mobilisation, communication, évaluation, appui logistique ; participation ponctuelle à la mise en œuvre de ces actions
    • Jouer un rôle d’interface entre les acteurs locaux et régionaux/nationaux en participant aux réflexions stratégiques menées dans le cadre d’instances de concertation, de groupes de travail et de réunions animés par divers acteurs : ARS, COREVIH, IREPS, Réseau Kikiwi, associations (Aides, Entraides…)
    • Consolider le travail en réseau et les actions partenariales au niveau local
    • Représenter les acteurs de terrain au cours des réunions régionales, retour d’informations et lien avec les acteurs régionaux et nationaux
    • Mener des actions de plaidoyer pour la promotion de la santé sexuelle
    • Participer de façon ponctuelle aux actions menées par les membres de l’équipe

    II. Formation, accompagnement et encadrement de l’équipe salariée (3 médiatrices et 1 animateur – à recruter) et bénévole (une cinquantaine de personnes dont une dizaine de bénévoles régulièrement actifs)

    • Assurer l'encadrement et l'accompagnement de l'équipe locale : appui méthodologique continu ; (co)animation d’une réunion d'équipe hebdomadaire faisant l’objet d’un compte rendu ; (co)élaboration des plannings…
    • Contribuer à la formation continue de l’équipe
    • Participer au recrutement d’un animateur
    • Etre le garant de la qualité des pratiques et postures professionnelles et du respect des valeurs associatives

    III. Gestion logistique, administrative, budgétaire et financière du programme

    • Etre le garant d’une bonne gestion du programme : feuilles de présence mensuelles ; gestion des caisses ; collecte des factures et remontée mensuelle des dépenses ; rédaction des fiches de suivi des emplois aidés et TTS ; remontée des informations sur absences et congés ; …)
    • Participer au contrôle budgétaire trimestriel
    • Etre le garant de la logistique au service du programme : achat de fournitures et consommables, notamment pour les maraudes ; gestion/maintenance des équipements…
    • Elaborer les demandes ou renouvelles pour des agréments ou habilitations (ex : domiciliation ; TROD…)
    • Élaborer les demandes de financement et les bilans intermédiaires et finaux destinés aux financeurs
    • Etre le garant de la rédaction d’un rapport d'activités semestriel et annuel

    IV. Implication des acteurs concernés, évaluation, communication et vie associative

    • Privilégier une approche communautaire et une démarche participative en créant les conditions de l’implication des acteurs, en particulier des usagers, concernés dans la vie associative et le programme
    • Mettre en place un processus d’évaluation partagée et permanente pour une adaptation en continue du programme et son évolution au regard du contexte
    • Participer à la communication sur le programme

    Encadrement – supérieur hierarchique

    De par sa fonction, son expérience et ses compétences, le directeur de l’association est chargé d’encadrer le coordinateur et de lui apporter un appui technique, méthodologique et administratif régulier.

    Une réunion mensuelle permet de rendre compte des activités développées et de planifier les activités à venir. Un entretien annuel avec le directeur est programmé.

    Autonomie et responsabilités

    Le coordinateur/trice agit sous l’autorité du Directeur et en étroite collaboration avec les administrateurs. Il/elle dispose d’une large autonomie de propositions des orientations du programme de l’association.

    Il /elle est garant(e) de la mise en œuvre des orientations et du bon fonctionnement du programme dans la limite des délégations accordées par le Directeur. Il/elle en rend compte régulièrement aux instances décisi-onnelles et sollicite les mandats chaque fois que de besoin. Chaque année, il/elle prépare un rapport d’activités, partagés avec le CA et l’AG. Il/elle est également amené(e) à rendre compte tous les semestres des réalisations et des résultats du programme et des actions aux partenaires, notamment financiers.

    Il /elle exerce des responsabilités d’encadrement hiérarchique de l’ensemble de l’équipe salariée et bénévole de l’association. Il/elle est garant(e) de l’application de la législation du travail, du dialogue social et des normes d’hygiène et de sécurité.

    Il /elle travaille en concertation avec la diversité des partenaires opérationnels et financiers.

    Profil recherché : confirmés

    • Titulaire d’un diplôme de niveau I (Master 2, DEA, DESS, Doctorat) en santé publique et promotion de la santé, ou en sciences sociales/humaines
    • Expérience significative de coordination de programmes
    • Expérience en santé publique, promotion de la santé, démarches communautaires et/ou santé sexuelle
    • Expérience dans un contexte multiculturel

    Compétences requises

    • Maîtrise du champ de la santé publique et des concepts en promotion de la santé
    • Compétences en animation et coordination d’équipe
    • Compétences en management, réflexion stratégique, négociation, communication et gestion admi-nistrative, budgétaire et financière
    • Connaissance des acteurs de la santé, notamment institutionnels
    • Connaissance du secteur associatif et capacité de gestion associative

    Qualités requises

    • Capacités relationnelles
    • Capacités rédactionnelles et aisance orale
    • Capacités d’initiative
    • Capacités à travailler en équipe, en partenariat et en réseau
    • Autonomie, coopération et sens des responsabilités
    • Capacités de synthèse, d’analyse et de décision
    • Sens de l’organisation et de la planification
    • Sens de l’adaptabilité et de l’innovation

    Contrat à durée déterminée (CDD)

    Poste en CDD de 1 an à pourvoir immédiatement (pouvant aboutir sur un CDI)

    Poste à temps complet (35h)

    Poste basé à Kourou en Guyane. Déplacements à prévoir dans les autres communes concernées par le programme (Sinnamary, Iracoubo et Macouria) et la région, notamment à Cayenne ; déplacements occasionnels au niveau national (formations, rencontres…)

    Rémunération : selon grille salariale d’ADER et expérience ;

    Permis B indispensable

    Formations envisagées en fonction des attentes et besoins du coordinateur et de l’offre disponible.

    Contact(s)

    ader.recrutement@gmail.com

    Fichiers joints

    Modalités de candidature

    CV et lettre de motivation à adresser au bureau : ader.recrutement@gmail.com

    Merci d‘indiquer dans l’objet du courriel « candidature coordinateur »

    Entretiens à Kourou ou Cayenne avec le bureau