logo BDSP

Offres d'emploi


  1. Santé publique France recrute un Chargé d'étude à l'unité "Surveillance des pathologies en lien avec l'environnement" (h/f) - réf. DSE-CDD-2017-02

    Offre d'emploi. CDD. Val de Marne. Publiée le 31/08/2017.

    Employeur

    Santé publique France est l’agence nationale de santé publique française. Etablissement public de l’Etat sous tutelle du ministre chargé de la santé créé par l’ordonnance 2016-246 du 15 avril 2016, elle intervient au service de la santé des populations. Agence scientifique et d’expertise du champ sanitaire, elle a pour missions :

    1° L'observation épidémiologique et la surveillance de l'état de santé des populations ;

    2° La veille sur les risques sanitaires menaçant les populations ;

    3° La promotion de la santé et la réduction des risques pour la santé ;

    4° Le développement de la prévention et de l'éducation pour la santé ;

    5° La préparation et la réponse aux menaces, alertes et crises sanitaires ;

    6° Le lancement de l'alerte sanitaire.

    L’agence est organisée autour de 10 directions scientifiques et transversales et de 6 directions assurant le support et le soutien à l’activité.

    Son programme de travail, arrêté par son Conseil d’administration, s’articule autour de cinq axes prioritaires : les déterminants de santé, les populations, les pathologies, les interventions et les territoires, et les infrastructures.

    Coordonnées

    Site de Saint-Maurice (siège) : 12 rue du Val d’Osne à Saint-Maurice (94)

    Description du poste

    La direction santé environnement (DSE) évalue les conséquences sur la santé des populations des modifications de l’environnement, que celles-ci soient accidentelles ou chroniques, d’origine humaine ou naturelle. Pour cela, elle assure, coordonne et soutient le développement de programmes de surveillance dans le champ de la santé environnementale ; met en place des dispositifs d’alerte et de réponse ; réceptionne et traite les signalements, saisines et sollicitations qui lui parviennent. La DSE s’appuie sur des réseaux de partenaires avec lesquels elle met en place des projets ponctuels ou pérennes. Enfin, elle collabore à des groupes de travail ou projets européens dans son champ de compétence.

    L'équipe de la DSE se composera à partir de septembre 2017 d’une trentaine d’agents. Dirigée par un Directeur, la DSE est structurée en trois unités fonctionnelles :

    • une unité « Risques et impacts sanitaires liés aux milieux»,
    • une unité « Surveillance biologique des expositions et des effets », et
    • une unité « Surveillance des pathologies en lien avec l’environnement ».

    L’unité « Surveillance des pathologies en lien avec l’environnement » regroupe les activités de surveillance et d’investigation des manifestations sanitaires en lien avéré ou suspecté avec des expositions à des agents présents dans l’environnement. Elle pilote par exemple les programmes de surveillance des cas de saturnisme de l’enfant et celui des intoxications par le monoxyde de carbone ; tout en menant une réflexion sur la simplification de ces systèmes de surveillance réglementés et leur régionalisation.

    Cette unité a également vocation à investiguer ou étudier la faisabilité de développer des indicateurs pour des manifestations sanitaires en lien suspecté avec une exposition à des déterminants environnementaux et pour lesquels la préoccupation sociétale peut-être importante (ex : air intérieur, mésothéliome d’origine non professionnelle, indicateurs de santé reproductive et perturbateurs endocriniens). Pour cela, cette unité travaille également à prioriser certaines manifestations sanitaires sur la base du poids de la preuve.

    Une autre partie de ses activités concerne l’activité importante d’aide à l’évaluation des sollicitations locales, en lien avec les Cellules d’intervention en région (agrégats de manifestations aigües ou de pathologies chroniques, syndromes collectifs inexpliquée, exposition au plomb).

    Le chargé d’étude scientifique en santé publique a pour mission de développer, conduire ou appuyer des projets de surveillance et d’études épidémiologiques pour des pathologies et indicateurs de santé en lien suspecté ou avéré avec l’environnement, en particulier en exploitant les bases de données médico-administratives ou existantes.

    Il participe aux missions générales de Santé publique France, notamment en matière de réponse aux sollicitations et alertes.

    Sous l’autorité de la responsable d’unité, il :

    • rédige ou participe à la rédaction de protocoles d’études épidémiologiques ;
    • rédige des rapports et articles scientifiques ;
    • prépare des interventions orales et y participe ;
    • exerce une veille de la littérature scientifique et épidémiologique dans les domaines qui lui sont confiés ;
    • alerte ses responsables en cas de problèmes relatifs à la tenue des délais ou à la qualité scientifique du travail en production ;
    • apporte son expertise dans des groupes de travail, comités d’experts, conseils scientifiques et comités de pilotage ;
    • participe à la prise en charge de sollicitations internes ou externes à Santé publique France dans son domaine de compétence ;
    • effectue des permanences et régulations périodiquement ;
    • apporte un appui sur tout sujet entrant dans les missions de Santé publique France si cela s’avère nécessaire en situation d’urgence ;

    Ces activités peuvent conduire à des déplacements en France et à l’étranger.

    Profil recherché : confirmés

    Bac+5 en santé publique, épidémiologie ou santé environnementale.

    Une bonne connaissance du système de santé publique Français en général et de ses acteurs est demandée.

    Une expérience dans le domaine de la santé environnementale et/ou, dans l’exploitation des bases médico-administratives est souhaitée.

    Il est attendu pour ce poste :

    • connaissances sanitaires/médicales, éventuellement acquises par des expériences au contact de cliniciens
    • connaissances en épidémiologie environnementale
    • rigueur et curiosité scientifique
    • aptitude au travail d’équipe
    • capacités de communication
    • autonomie
    • sens de l’initiative
    • capacité de synthèse
    • capacité d’organisation
    • maîtrise des outils de bureautique (Word, Excel, Powerpoint, Outlook).

    Contrat à durée déterminée (CDD)

    CDD 24 mois de droit public à plein temps

    Détachement fonction publique d’Etat, Territoriale ou Hospitalière possible

    Contact(s)

    Sur le poste : Mélina Le Barbier à la DSE – tél : 01 41 79 69 48

    Sur le recrutement : Marie-Christine Morel à la DRH – tél : 01 41 79 68 28

    Fichiers joints

    Modalités de candidature

    Adresser les candidatures (lettre de motivation + cv) en indiquant la référence de l’annonce par courriel : recrut@santepubliquefrance.fr