logo BDSP

Offres d'emploi


  1. Responsable du département appui méthodologique (H/F)

    Date limite de candidature dépassée. Offre d'emploi. CDI. Paris. Publiée le 29/08/2017.

    Employeur

    Créée en avril 2010, l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile de France a pour mission de

    mettre en place la politique de santé dans la région, en coordination avec les partenaires et en tenant compte des spécificités de ses territoires. Elle est compétente sur le champ de la santé dans sa globalité, de la prévention aux soins et à l’accompagnement médico-social. Son organisation s’appuie sur un projet de santé élaboré en concertation avec l’ensemble des professionnels et des usagers. Ses actions visent à améliorer la santé de la population et à rendre le système de santé plus efficace.

    Coordonnées

    Agence Régionale de Santé d'Ile de France 35 rue de la Gare 75019 PARIS

    https://www.iledefrance.ars.sante.fr/

    Description du poste

    La Direction de la promotion de la santé et de la réduction des inégalités (DPSRI) propose une stratégie globale de réduction des inégalités de santé, à la fois dans le cadre du Projet régional de santé (PRS) et de la conduite globale de l’intervention de l’Agence. Dans cette perspective

    1. Elle élabore et met en œuvre l’ensemble des actions relevant de la prévention primaire individuelle et collective (éducation pour la santé, dépistages, vaccinations, etc…), et de la prévention secondaire (ETP) ; elle contribue aux parcours de santé dans l’ensemble des pathologies pour lesquelles ces parcours sont identifiés par l’Agence, mais plus particulièrement pour les pathologies concernées par les ASR (VIH, IST, tuberculose, cancer), pour le diabète et les autres pathologies chroniques.
    2. Elle définit l’ensemble des politiques populationnelles spécifiques dans le champ des addictions, de la périnatalité, de la santé des jeunes, de la santé des enfants notamment.
    3. Elle élabore et conduit le PRAPS et l’ensemble des actions en direction des personnes exclues, en grande difficultés sociales, ainsi que les actions spécifiques en direction des réfugiés ; elle pilote le plan IVG prévu par la loi.
    4. Elle intervient de façon transversale par des actions de plaidoyer en direction des autres politiques publiques – notamment habitat, hébergement, éducation, inclusion sociale, aménagement. Elle gère le dossier Grand Paris et anime la contribution de l’Agence à la Politique de la Ville.
    5. Elle mène une stratégie territoriale fondée sur des partenariats transversaux, et traduite en particulier par des contrats (CLS et CLSM, volet santé des Contrats de Ville).
    6. Elle contribue aux stratégies de réduction des ISS menées par l’ensemble des autres directions de l’Agence,

    Présentation du département d’affectation :

    Le département d’appui méthodologique veille particulièrement à ce que les méthodes mises en œuvre par la Direction tiennent compte des données probantes et des bonnes pratiques validées à l’échelle internationale et nationale. Il s’efforce de produire et/ou mobiliser les données nécessaires à la compréhension des besoins des groupes sociaux et des territoires, afin que les réponses mises en œuvre soient adaptées aux différents niveaux de besoin, dans une logique explicite de réduction des inégalités Pour que la stratégie de prise en compte des besoins soit contributrice à la réduction des écarts, le département propose des méthodes valides de participation des habitants aux choix en santé publique.

    Le département met en place une veille en promotion de la santé ; il assure l’interface auprès des équipes universitaires ou de recherche dans son domaine de compétence ; il contribue, avec la Direction de la Stratégie, aux relations avec l’ORS ou d’autres grands organismes d’observation et d’étude régionaux.

    Le département est en charge du développement de démarches innovantes telles que l’EIS ou le plaidoyer. Il propose des stratégies spécifiques de participation des habitants.

    Son programme de travail comprend actuellement 5 axes :

    A- Aide à l’émergence et à la compréhension des besoins de santé sur les territoires

    Il s’agit de poursuivre la recherche de données et de formaliser une méthode pour l’élaboration des diagnostics territoriaux de santé (du quartier à l’EPCI), en caractérisant les territoires selon les indicateurs de santé, les déterminants sociaux-environnementaux, les pratiques de santé (pratiques préventives, accès aux soins, …), les besoins des acteurs et les attentes des citoyens. Il

    Dans le cadre de la santé urbaine, participation à l’élaboration d’outils : portraits de quartiers en politique de la ville définition d’indicateur complexe d’inégalités environnementales, etc. avec différents partenaires régionaux

    B- Accompagnement méthodologique pour les activités de promotion de la santé et de prévention

    Le département propose des outils méthodologiques pour mettre en œuvre une politique de santé publique fondée sur des données probantes. Pour ce faire, en lien avec la plateforme promotion santé, il fait la veille bibliographique sur les actions probantes. Il peut proposer des sensibilisations ou aides à l’utilisation d’outils pour les Délégations Départementales. Il est le référent sur le plan scientifique et méthodologique sur les inégalités sociales et territoriales de santé.

    Il édite une lettre méthodologique trimestrielle en direction des collaborateurs de l’Agance.

    C- Construction d’outils méthodologiques pour la mise en œuvre de politiques publiques favorables à la santé et la lutte contre les inégalités de santé

    Différentes démarches sont développées par l’agence, pour réduire les inégalités de santé. Deux démarches plus particulièrement s’inscrivent dans le mouvement de « la santé dans toutes les politiques » (Adelaïde, OMS 2010), l’évaluation d’impact sur la santé et le plaidoyer.

    Le département a été à l’origine du développement de la démarche d’évaluation d’impact sur la santé (EIS) en Ile-de-France à partir d’une EIS sur les transports dans le cadre du Grand Paris en Seine-Saint-Denis. Il poursuit dans ce champ par une sensibilisation à l’EIS des acteurs du territoire (collectivités, aménageurs, etc.), par la constitution de partenariats institutionnels (ADEME, ANRU, etc.) ainsi que par une offre d’appui méthodologique aux EIS qui se développent dans la région.

    Par ailleurs, le plaidoyer est une démarche que l’Agence veut expérimenter dans le domaine de la santé des jeunes et de l’emploi. Le plaidoyer vise à traduire des problèmes individuels en enjeux sociaux, en agissant sur les déterminants sociaux de la santé tels que le logement, l’emploi et l’éducation. Dans ce cadre, le plaidoyer cherche à transformer des processus d’élaboration des politiques et inclut des stratégies de mobilisation collective, d’autonomisation et de recherche participative axée sur l’action tout en recherchant plus d’équité dans les politiques.

    D- Evaluation et suivi des programmes mis en œuvre par la DPSRI

    Il s’agit d’offrir une expertise sur le suivi-évaluation des programmes de prévention et promotion de la santé développés par la DPSRI. L’unité suivi-évaluation assure la définition de cahier des charges pour l’évaluation. Dans le cadre d’un travail partenarial (institutions et acteurs de terrain) elle propose des outils nécessaires à la mise en œuvre de l’évaluation. Elle peut contribuer à certaines évaluations internes (CLS, CLSM), elle suit les résultats des évaluations internes et externes et participe à la réflexion sur l’évaluation du Projet régional de santé.

    E- Construction de liens avec la Recherche

    Le département apporte une aide dans la définition et le suivi des projets scientifiques de la DPSRI en faisant des liens avec des unités de recherche ou universitaires. Il favorise le rapprochement entre ces équipes et les acteurs de terrain pour mettre en œuvre des recherches interventionnelles. Il anime des groupes de travail scientifiques permettant d’éclairer la direction sur l’évolution de questions de santé publique. Il est l’interlocuteur privilégié dans le champ de la promotion de la santé des organismes d’études régionaux (ORS, IAU, IRDES, etc.) et organismes institutionnels ou de recherche nationaux (ITMO Santé publique, HAS, Sante Publique France, etc.).

    Profil recherché : confirmés

    Médecin de santé publique avec une expertise scientifique et professionnelle confirmée

    Diplôme et expérience en épidémiologie

    Formation et expérience en sciences sociales et/ou sciences politiques

    Contrat à durée indéterminée (CDI)

    Le responsable de département est placé directement auprès du directeur de la promotion de la santé et de la réduction des inégalités Ses missions sont centrées sur la construction/développement d’outils/démarches de santé publique innovantes dans un objectif de réduction des inégalités de santé et plus particulièrement :

    1. Développement et pilotage des activités du département
    • Elaboration du programme de travail du département en lien avec les autres départements de la direction et les délégations départementales
    • Suivi de sa mise en œuvre et de la production des livrables
    • Relation avec les autres directions de l’Agence en particulier la direction de la Stratégie (bases de données)
    1. Animation scientifique et expertise en santé publique (notamment sur les nouvelles démarches promues) auprès de différents acteurs régionaux et en interne à l’Agence
    • Participation au comité de régulation des études de l’Agence
    1. Représentation de la Direction et l’Agence auprès des partenaires nationaux, régionaux ou locaux
    2. Management de l’équipe
    • Suivi des formations nécessaires à l’évolution des métiers
    • Encadrement de stagiaires (internes de santé publique)
    1. Conseiller scientifique de la direction (expertise épidémiologique et veille scientifique)
    2. Construction de relation avec les équipes de recherche en santé publique
    • Interlocuteur des relations avec des organismes d’études régionaux (ORS, IAU, IRDES, etc.) et organismes institutionnels ou de recherche nationaux (ITMO Santé publique, HAS, Sante Publique France, etc.).
    • Formalisation de nouveaux liens avec des équipes de recherche

    Remarque : la direction de la promotion de la santé et de la réduction des inégalités s’engage dans des ajustements fonctionnels susceptibles d’impacter les missions du département et de son responsable.

    Contact(s)

    Luc Ginot tél : 01.44.02.08.11

    Modalités de candidature

    Date limite : 04/09/2017

    ars-idf-conseiller-rh-recrutement@ars.sante.fr

    luc.ginot@ars.sante.fr