logo BDSP

Offres d'emploi


  1. Coordinateur médical expert en projet d'établissement / VSI / Mauritanie

    Offre d'emploi. CDD. Mauritanie. Publiée le 29/06/2017.

    Employeur

    La Mauritanie fait partie des pays pour lesquels les objectifs du millénaire pour le développement en matière de santé maternelle, non atteints en 2015, n’ont pas ou très peu évolué entre 2000 et 2015. Le pays occupe le 170ème rang sur les 183 pays adhérant à l’OMS, qui souligne l’absence de progrès des indicateurs de santé depuis 20 ans. Les taux de mortalité et de morbidité du couple mère-enfant figurent ainsi parmi les plus élevés en Afrique et peinent à diminuer, ce malgré les orientations ministérielles qui placent l’amélioration de la santé maternelle et infantile au rang de priorité nationale pour la période 2012-2020.

    Malgré la concentration des établissements et professionnels de santé à Nouakchott, la capitale concentre les difficultés, aussi bien sanitaires que structurelles, et ne parvient pas à assurer une couverture sanitaire de qualité. Le couple mère-enfant en est le premier impacté : les trois maternités les plus importantes du pays (le Centre hospitalier national (CHN), hôpital de référence, le Centre hospitalier mère-enfant (CHME), hôpital spécialisé dans la prise en charge maternelle et néonatale, et le Centre de santé de Sebkha (CSS), première maternité du pays en raison de l’application du forfait obstétrical) concentrent ainsi des taux de mortalité et de morbidité maternelles et néonatales encore élevés en 2016.

    En cause : un ensemble de problématiques structurelles situées à plusieurs niveaux, qui, malgré les dynamiques de changement impulsées par le gouvernement avec l’appui de l’aide internationale, freinent l’évolution globale de la situation et la réduction de la mortalité maternelle et néonatale. C’est dans ce cadre que s’est inscrite une première phase de projet, conduite entre 2013 et 2016, dont ont été tirés des enseignements pour pousser plus loin l’amélioration de la santé maternelle et infantile. Le projet « Améliorer la santé maternelle et néonatale à Nouakchott N°2 » constitue la suite de ce premier projet.

    Construit selon une approche systémique, il vise à réduire la mortalité maternelle et néonatale en Mauritanie à travers une démarche pluri acteur associant pouvoirs publics, société civile, structures de santé, secteur de l’enseignement et de la recherche, organisations internationales. Il est piloté par trois organisations partenaires : Santé Sud, l’Association Mauritanienne pour la Santé de la Mère et de l’Enfant (AMSME), association responsable du rapport alternatif en 2016 pour la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, et le Programme National de la Santé de la Reproduction (PNSR), bras opérationnel du ministère de la Santé mauritanien en matière de santé sexuelle et reproductive. Ses actions visent le renforcement des trois maternités les plus importantes du pays (le CHN, le CHME et le CSS), notamment à travers la démarche de projet d’établissement et de projet de service, le renforcement de l’approvisionnement des structures sanitaires en produits sanguins labiles, le renforcement structurel des acteurs de l’enseignement et des collectivités locales, le renforcement des acteurs de la société civile en matière d’éducation à la santé.

    Coordonnées

    200 Bd National

    Le Gyptis 2 Bat N

    13003 Marseille

    http://www.santesud.org

    Description du poste

    Vous serez chargé(e) d’accompagner sur une période de 18 mois le personnel médical et paramédical des 3 structures sanitaires partenaires dans l’élaboration, la mise en œuvre, le suivi et l’actualisation de leurs projets d’établissement/service, selon une démarche participative. Votre accompagnement ciblera les services maternité, néonatologie et pédiatrie du CHN et du CHME ainsi que le CSS dans son ensemble. La démarche d’accompagnement à l’élaboration du projet d’établissement proposée pour le CSS pourra être ouverte à d’autres centres de santé de la Communauté Urbaine de Nouakchott.

    Vous devrez plus particulièrement :

    • Réaliser un état des lieux exhaustif des 3 structures sanitaires
    • Susciter l'adhésion des équipes à la "démarche de projet"
    • Définir les objectifs prioritaires et les résultats à atteindre pour chaque structure
    • Définir les activités à mettre en place et les moyens nécessaires pour chaque structure
    • Définir les plans d’action annuels d’amélioration et de développement de chaque structure
    • Accompagner la rédaction des projets d'établissements de chaque structure
    • Mettre en place un système de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre des projets d’établissement/service pour chaque structure
    • Mettre en place un dispositif d’accueil et d’orientation des patients
    • Superviser les actions de formation du projet

    Pour accompagner ce suivi et permettre une appropriation de cette méthodologie en Mauritanie, deux agents de chacune des DRAS et deux formateurs du PNSR seront intégrés pleinement dans le processus selon un principe de formation action. Il leur incombera alors d’assurer le suivi de ces projets de services et d’établissement en lien étroit avec les personnels de santé des trois sites.

    Enfin, afin de nourrir la réflexion de la Direction de la médecine hospitalière (DMH) du ministère de la Santé et la section hygiène des DRAS, vous aurez à charge d’animer un groupe de travail mobilisé pour modéliser un circuit opérationnel d’hygiène performant venant apporter des solutions opérationnelles aux dysfonctionnements existants.

    Profil recherché : confirmés

    Qualification : formation médicale / paramédicale, statut cadre, chef de service ou directeur d’établissement sanitaire.

    Expérience : 5 ans minimum en structure sanitaire ou médico-sociale

    Compétences : élaboration de projets d’établissement/service. Expérience à l’international souhaitée, bon relationnel, facultés d’adaptation. La connaissance de la Mauritanie et de son système de santé publique serait une véritable plus-value pour conduire cette mission.

    Contrat à durée déterminée (CDD)

    Statut : Volontaire de solidarité internationale (VSI).

    Conditions : indemnité 2780€/mois, billets d’avion, assurances et visa pris en charge par Santé Sud.

    Durée de la mission : 18 mois à partir de septembre 2017.

    Contact(s)

    Sophie Audic

    Modalités de candidature

    http://www.santesud.org/agir/etranger/recrutement_details_offre.php?id_offre=160