logo BDSP

Offres d'emploi


  1. Médecin Coordonnateur Régional Hémovigilance et Sécurité Transfusionnelle H/F.

    Offre d'emploi. FP. Côte d'Or. Publiée le 15/05/2017.

    Employeur

    L'ARS Bourgogne/ Franche-Comté est un établissement public administratif en charge de la mise en œuvre de la politique de santé publique à l'échelon régional.

    Coordonnées

    Le Diapason

    2 Place des Savoirs

    21 000 DIJON

    https://www.bourgogne-franche-comte.ars.sante.fr/

    Description du poste

    En application du décret n°2010-344 du 31 mars 2010, le coordonnateur régional d’hémovigilance est placé auprès du directeur général de l’ARS. Il exerce ses fonctions au sein du Département Qualité et Sécurité de la Direction de la Santé Publique.

    Ce médecin est chargé de l’animation du réseau d’hémovigilance sur la région et assure le suivi de la sécurité transfusionnelle. Il travaille en lien avec les autres cadres techniques ou administratifs dédiés de la direction de la Santé Publique. Il peut avoir à recourir, le cas échéant, aux compétences techniques des délégations territoriales ou des autres directions métier (direction de l’offre, de la performance, …).

    Il travaille en lien avec le médecin CRHST du site de Besançon.

    Missions :

    • Suivre la mise en œuvre, par les établissements de santé et de transfusion sanguine de la région, des dispositions du livre II du Code de la Santé Publique ainsi que des décisions du Directeur Général de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santés et des actions entreprises par les comités de Sécurité Transfusionnelle et d’Hémovigilance des établissements.
    • Entretenir des relations directes avec chacun des correspondants d’Hémovigilance de la région, veiller avec eux à la qualité et à la fiabilité des informations recueillies en application des articles R-1221-39 et R-1221-43 et se tenir informé de toute difficulté que les correspondants rencontreraient dans l’exercice de leur mission.
    • Informer le Directeur Général de l’ARS et de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé de son activité, notamment par un rapport annuel d’activité, dont il adresse copie à l’Etablissement Français du Sang.
    • Proposer, le cas échéant, à l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé, sous couvert du Directeur Général de l’ARS, l’adoption de toute mesure susceptible d’améliorer la qualité, la fiabilité et la cohérence du dispositif d’Hémovigilance.
    • Saisir sans délai le Directeur Général de l’ARS et de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé de toute difficulté susceptible de compromettre la sécurité transfusionnelle et en informer simultanément l’Etablissement Français du Sang.
    • Proposer, le cas échéant, au Directeur de l’ARS, les mesures à prendre au vu des fiches de déclarations reçues en application de l’article R-1221-50.
    • Se faire communiquer par le ou les correspondants d’Hémovigilance compétents, toute information que les établissements de santé recueillent et détiennent en application de l’article R-1221-33 du Code de la Santé Publique, à la demande de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé ou du Directeur Général de l’ARS, ou de sa propre initiative.
    • Procéder ou faire procéder par les correspondants d’Hémovigilance, à toute recherche utile à l’Hémovigilance. Les résultats des investigations sont transmis au Directeur Général de l’ARS et à l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé.
    • Transmettre, dans le respect de l’anonymat des donneurs et des receveurs, les résultats des investigations prévues ci-dessus au Directeur Général de l’ARS et à l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé.
    • Transmettre, lorsque cela est nécessaire dans l’intérêt de l’Hémovigilance, à un autre coordonnateur une information dont il est détenteur et en informer l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, en application de l’article R-1221-34 du Code de la Santé Publique.
    • Contrôler et suivre les déclarations d’Incidents Grave de la chaîne transfusionnelle (IG), d’Effets Indésirables Receveur de Produits Sanguins Labiles (EIR) et d’Effets Indésirables Graves Donneur de Sang (EIGD). Connexion au réseau national et régional (E-fit et Base-CRH).
    • Participer à la gestion des dossiers de demandes d’ouverture ou de renouvellement d’autorisation des dépôts de produits sanguins labiles adressés par les établissements de santé.
    • Contribuer à l’élaboration du Schéma d’Organisation de la Transfusion Sanguine (SOTS).
    • Participer aux réunions nationales et aux groupes de travail ANSM, Conférence Nationale des CRH, ainsi qu’aux Congrès de la Société Française de Transfusion Sanguine et de la Société Française de Vigilance et de Thérapeutique Transfusionnelle.

    Profil recherché : confirmés

    Titulaire Fonction Publique Catégorie A.

    Médecin Praticien Hospitalier ou qualifications équivalentes.

    Expérience en matière de transfusion sanguine.

    Le poste nécessite une expérience professionnelle de 5 à 10 ans dans le domaine concerné.

    Connaissances et compétences requises :

    • Connaissances techniques relatives au domaine de l’hémovigilance pouvant avoir un impact sur la santé des populations.
    • Connaissances techniques des effets indésirables et incidents de la chaîne transfusionnelle associées aux soins, des systèmes de veille/surveillance/ vigilances sanitaires portant sur les produits de santé ou autres, l’hygiène, les milieux de soins.
    • Connaissance de l’architecture générale et du rôle des réseaux et des partenaires locaux et nationaux intervenant dans l’organisation de la chaine transfusionnelle et de la Santé Publique en général.
    • Capacités rédactionnelles.
    • Capacité d’analyse et de synthèse.
    • Capacité à développer et animer un réseau avec les professionnels de santé de la région.

    Poste basé à Dijon.

    Poste à temps complet.

    Des déplacements fréquents en région Bourgogne/ Franche-Comté sont à prévoir.

    Contrat de la fonction publique

    Mobilité fonction publique dans le cadre d'un détachement.

    Contact(s)

    Adeline JEANNIN, chargée de développement RH : adeline.jeannin@ars.sante.fr

    03.81.47.88.28

    Modalités de candidature

    Date limite : 15/08/2017

    Pour postuler à cette offre, merci d'adresser vos candidatures par mail à Adeline JEANNIN, chargée de développement RH : adeline.jeannin@ars.sante.fr

    et Marie-Ange DE LUCA, Adjointe au DRHM : marie-ange.deluca@ars.sante.fr