logo BDSP

Offres d'emploi


  1. Santé publique France recrute un Responsable d’une unité « pathologies non transmissibles » : maladies cardio-vasculaires, métaboliques, respiratoires, épidémiologie nutritionnelle et santé périnatale (h/f) - réf. DMNTT-CDI-2017-03

    Offre d'emploi. CDI. Val de Marne. Publiée le 20/02/2017, maj : 21/03/2017.

    Employeur

    Santé publique France est l’agence nationale de santé publique française. Etablissement public de l’Etat sous tutelle du ministre chargé de la santé créé par l’ordonnance 2016-246 du 15 avril 2016, elle intervient au service de la santé des populations. Agence scientifique et d’expertise du champ sanitaire, elle a pour missions :

    1° L'observation épidémiologique et la surveillance de l'état de santé des populations ;

    2° La veille sur les risques sanitaires menaçant les populations ;

    3° La promotion de la santé et la réduction des risques pour la santé ;

    4° Le développement de la prévention et de l'éducation pour la santé ;

    5° La préparation et la réponse aux menaces, alertes et crises sanitaires ;

    6° Le lancement de l'alerte sanitaire.

    L’agence est organisée autour de 10 directions scientifiques et transversales et de 6 directions assurant le support et le soutien à l’activité. Son programme de travail, arrêté par son Conseil d’administration, s’articule autour de cinq axes prioritaires : les déterminants de santé, les populations, les pathologies, les interventions et les territoires, et les infrastructures.

    Coordonnées

    12 rue du Val d’Osne à Saint-Maurice (94)

    Description du poste

    La Direction des maladies non transmissibles et des traumatismes (DMNTT) assure la surveillance épidémiologique des maladies non transmissibles et des traumatismes, de leurs principaux déterminants ainsi que de leurs complications.

    La DMNTT comprend 46 agents. Elle est actuellement organisée en 4 unités : une unité transversale « Méthodes, Biostatistiques et appui aux Outils de surveillance» (UMO), une unité « Cancer, santé mentale et maladies neurodégénératives », une unité « Traumatismes » et une unité «Pathologies non transmissibles» à laquelle sont rattachés deux programmes : le programme d’ épidémiologie nutritionnelle et le programme de surveillance santé périnatale Pour répondre à ses missions, la DMNTT exploite les bases de données médico-administratives existantes et les données de mortalité, collabore à la conception et à l’exploitation des enquêtes nationales de santé par entretien, développe des systèmes de surveillance spécifiques avec remontée d’information continue et réalise des enquêtes thématiques ponctuelles, éventuellement répétées. Elle s’appuie sur des réseaux de partenaires avec lesquels elle met en place des projets ponctuels ou pérennes. Les programmes de travail sont élaborés avec ce réseau des partenaires au sein de conseils scientifiques spécifiques à chaque programme.

    Missions :

    Sous la responsabilité de la directrice de la DMNTT, le responsable de l’unité « Pathologies non transmissibles » assurera la responsabilité scientifique et administrative de l’unité ainsi que son animation. A ces fins, il :

    • coordonne et assure le suivi du programme de travail ;
    • assure l’encadrement et la validation scientifique des travaux réalisés ;
    • est responsable du management de l’équipe ;
    • assure le pilotage par délégation des programme 18 (maladies respiratoires chroniques) et 19 (maladies cardio-neuro-vasculaires et métaboliques) ;
    • contribue à la réalisation des programmes pilotés par la direction de la prévention, pour la partie surveillance, en particulier les programmes n° 5 (nutrition) et n°12 (santé périnatale et petite enfance) ;
    • peut être amené à conduire personnellement des projets de santé publique ;
    • participe aux autres missions de la direction (…) ;
    • peut être amené, en tant que de besoin, à prendre en charge d’autres missions ou sujets (réponse aux saisines, participation à des travaux d’expertise, définition des orientations stratégiques).

    Plus précisément, le responsable d’unité devra :

    Activités :

    1 – Dans le cadre des activités de l’unité et de la mise en œuvre de la programmation :

    • Définir les objectifs et les priorités de l’unité
    • Définir, suivre et valider les activités scientifiques de l’unité en contribuant à la définition et à la validation des programmes de travail sur les thématiques de l’unité, et en identifiant les sujets prioritaires ; apporter un appui scientifique dans l’élaboration, la conduite et la valorisation scientifique des études ;
    • Elaborer le calendrier annuel des programmes/activités en tenant compte de ses moyens et, en tant que de besoin, en lien avec l’unité « Méthodes et outils » ;
    • Superviser et coordonner la mise en œuvre des activités relatives aux programmes de l’unité et s’assurer de leur exécution des travaux ;
    • Assurer le pilotage des programmes 18 et 19 : coordination de la programmation, réunions périodiques de l’état d’avancement, suivi de la réalisation des livrables conformément à la programmation, recherche de partenariats etc… et alerter les responsables de programme lorsque nécessaire ;
    • Organiser l’articulation des programmes de surveillance avec les programmes portés par la direction de la prévention ;
    • Valider les résultats, les rapports, les recommandations de l’unité en veillant à leur qualité scientifique ;
    • Représenter l’Agence auprès des institutions, des partenaires (colloques, journées d’études, rencontres nationales ou internationales) ;
    • Animer, coordonner, participer à des groupes d’experts, de travail et des réunions (pluridisciplinaires) ;
    • Gérer les projets qui lui sont directement confiés notamment ceux concernant les objectifs stratégiques et opérationnels d’épidémiologie nutritionnelle et périnatale ;
    • Assurer l’animation scientifique de l’unité et contribuer à la veille scientifique tant sur les méthodes que sur les thématiques ;
    • Garantir le respect des procédures administratives (dont le contrôle interne) et des délais de production ;
    • Définir les moyens humains et financiers nécessaires à la mise en œuvre des programmes et de l’ensemble des activités en assurant une organisation efficiente du travail ;
    • Gérer le fonctionnement administratif, financier de l’unité.

    2 – Dans ses activités de management :

    Organiser :

    • Fixer les objectifs de travail des agents de l’unité ;
    • Superviser le travail des agents de l’unité ;
    • Evaluer les pratiques professionnelles des membres de l’équipe ;
    • Veiller au respect des délais de réalisation des activités ;
    • Arbitrer, prendre des décisions et s’assurer de leur mise en œuvre.
    • Favoriser la mutualisation des ressources humaines et le partage des connaissances sur l’ensemble des programmes couverts.
    • Evaluer les contributions individuelles et collectives des agents de l’unité.

    Réguler/faciliter/accompagner :

    • Animer l’unité et accompagner les agents dans leurs activités au quotidien ;
    • Communiquer les informations utiles aux agents de l’unité ;
    • Veiller à la qualité de vie au travail et à la motivation des agents de l’unité ;
    • Prévenir et gérer les situations difficiles ;
    • Veiller à l’évolution des compétences des agents de l’unité, notamment en favorisant leur formation ;
    • Assurer les entretiens individuels d’évaluation des personnes de son unité ;
    • Animer des réunions d’unité ;
    • Reporter à la direction de la DMNTT lors de réunions régulières, alerter en cas de difficultés.

    Relayer/interfacer :

    • Assurer l’interface avec les autres unités de la Direction ;
    • Développer et entretenir des liens avec les autres Directions et unités de l’agence ;
    • Participer au processus de recrutement notamment par l’analyse des besoins de recrutement ;
    • Identifier et transmettre les informations pertinentes au sein de l’unité ;

    Participer au fonctionnement de la direction et de Santé publique France.

    Profil recherché : confirmés

    Profession médicale ou docteur en sciences avec une formation en épidémiologie ou de santé publique.

    Doctorat (ou équivalent) en médecine, avec au moins un master ou doctorat en santé publique ou épidémiologie.

    5 ans minimum d’expérience en épidémiologie.

    Une expérience en encadrement d’équipe et conduite de projets est indispensable.

    Au plan technique :

    • Compétences scientifiques en épidémiologie et en statistiques, rigueur, esprit de synthèse.
    • Bonne connaissance des problématiques de santé publique, et particulièrement des thématiques de l’unité
    • Bonne connaissance de la coordination de programme scientifique
    • Bonne connaissance de la valorisation scientifique
    • Capacité d’analyse et de synthèse en vue de la prise de décision
    • Capacités rédactionnelles en anglais et en français
    • Capacité à s’exprimer à l’oral et à l’écrit en français et en anglais
    • Bonne connaissance du milieu institutionnel de la santé publique française
    • Bonne connaissance des partenaires institutionnels

    Au plan managérial :

    • Capacité à proposer une organisation de travail répondant aux objectifs fixés
    • Structurer et formaliser des activités, des processus de travail
    • Savoir assurer un retour aux agents sur les activités et les travaux réalisés
    • Etre force de proposition en matière de stratégie
    • Savoir promouvoir et faciliter le travail collaboratif
    • Capacité à animer des réunions d’équipe
    • Capacité à conduire des entretiens de nature RH
    • Savoir valoriser les compétences, les travaux réalisés par les agents
    • Pouvoir identifier les sources de motivation pour les agents
    • Savoir définir les modalités de communication adaptées au sein de l’Unité
    • Pouvoir conseiller de façon avisée ses collaborateurs
    • Disponibilité : être attentif aux situations et aux personnes et répondre à leurs sollicitations dans les meilleurs délais
    • Fédérateur : être capable de susciter et de favoriser la cohésion d’équipe tout en respectant les individus

    Contrat à durée indéterminée (CDI)

    Contrat à durée indéterminée de droit public à temps plein.

    Détachement fonction publique d’Etat, territoriale ou Hospitalière possible

    Contact(s)

    Sur le poste : Isabelle Grémy (Directrice de la Direction des maladies non transmissibles et des traumatismes) : 01 41 79 68 29

    Sur le recrutement : Marie-Christine Morel (Direction des Ressources Humaines) : 01 41 79 68 28

    Fichiers joints

    Modalités de candidature

    recrut@santepubliquefrance.fr