logo BDSP

Base documentaire


  1. Hepatite C : a sleeping geant ?

    Article - En UND

    Traduction en français : Hépatite C : un géant endormi ?

    Synthèse.

    Aux États-Unis, entre 20 et 40% des hépatites aiguès virales sont des hépatites non A, non B. Bien que l'hépatite non A, non B soit considérée comme liée aux procédures de transfusion, son apparition est plus probable en dehors de ces procédures.

    Les données de surveillance du CDC montrent qu'en 1988,6% des patients avaient dans leurs antécédents une transfusion sanguine, 46% un traitement parentéral, 10% un contact avec l'entourage ou un contact sexuel avec des personnes ayant eu une hépatite, 2% une activité médicale ou dentaire dans laquelle il y avait un contact fréquent avec du sang, moins de 1% une hémodialyse, et 40% pas de source connue.

    La présence de l'anti-HVC chez les patients ayant une hépatite C chronique ou aiguè semble indiquer qu'ils sont contagieux.

    Ceux n'ayant pas dans leurs antécédents une hépatite et qui sont porteurs de l'anti-HVC peuvent ne pas être contagieux.

    Il est nécessaire de trouver des marqueurs plus sensibles et plus spécifiques pour la détection du virus de l'hépatite C.

    Mots-clés Pascal : Contamination, Infection, Virus, Hépatite virale, Etiologie, Anticorps, Pathogène

    Mots-clés Pascal anglais : Contamination, Infection, Virus, Viral hepatitis, Etiology, Antibody, Pathogen

    Logo du centre Notice produite par :
    CCLIN Sud-Est - Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales Sud-Est

    Cote : 00118

    Code Inist : 002B30A11. Création : 199510.