logo BDSP

Base documentaire


  1. Cytomegalovirus infection in allograft recipients.

    Article - En anglais

    Traduction en français : Infection à cytomégalovirus chez des receveurs de greffe.

    Synthèse.

    Si l'infection par CMV est souvent asymptomatique, elle représente pour les patients immunodéprimés et en particulier les receveurs de greffe, une des principales causes de morbi-mortalité.

    Des études ont montré qu'une exposition préalable à la greffe au cytomégalovirus ne protège pas le receveur d'une infection postopératoire.

    La réactivation de l'infection (voie endogène) ou la réinfection à partir du donneur sont les deux voies possibles, la seconde étant probablement la plus fréquente rendant illusoire l'usage d'une vaccination.

    De nombreuses études ont soulevé le problème d'un éventuel lien entre rejet de greffe et CMV.

    Plusieurs études ont analysé l'étroite relation entre CMV et les antigènes du système HLA.

    La chaîne légère de la classe I du système HLA est capable de se lier au CMV après que le virus ait été rejeté à l'extérieur de la cellule.

    Certains chercheurs suggèrent que cette molécule pourrait constituer le site de fixation de la bêta-2 microglobuline.

    Mots-clés Pascal : Greffe

    Mots-clés Pascal anglais : Graft

    Logo du centre Notice produite par :
    CCLIN Sud-Est - Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales Sud-Est

    Cote : 01122

    Code Inist : 002B30A11. Création : 199510.