logo BDSP

Base documentaire


  1. Resuscitation and DNR : ethical aspects for anaesthetists.

    Article - En anglais

    Pour le médecin, la liberté est au centre de l'éhtique médicale.

    La liberté du médecin s'exerce conjointemente avec l'autre principe incontournable de l'éthique, la bienfaisance.

    Cependant, l'autonomie du patient a une influence de plus en plus grande sur les décisions médicales et peut en compliquer le mécanisme.

    Ceci est particylièrement vrai lorsqu'il s'agit de refuser la réanimation cardiorespiratoire ou de donner l'ordre de ne pas réanimer (NPR).

    Originalement, la réanimation était une thérapie instituée automatiquement en urgence parce qu'elle était salvatrice.

    Les données ont toutefois fini par montrer que cette mesure dracronienne n'était pas toujours efficace.

    On a donc commencé à en limiter l'usage par des ordres de NPR, et les politiques concernant ces ordres ont été développés pour assurer le cheminement correct.

    En plus de son utilisation lorque la réanimation est vaine, l'ordre de NPR sert aussi de moyen formel pour apprécier l'autonomie du malade.

    Les faits démontrent cependant que les malades ne sont pas systématiquement consultés sur ce sujet même s'ils manifestent le désir d'en discuter.

    Dans ces cas, l'évaluation subjective du malade par sa qualité de vie servira de principe à l'ordre de NPR et forcera la communication entre médecin et patient.

    De telles communications peuvent être freinées par les valeurs urgente du besoin d'intervenir.

    Mots-clés Pascal : Anesthésie, Complication, Prise décision, Ethique, Homme, Malade, Attitude, Anesthésiste, Réanimation cardiocirculatoire

    Mots-clés Pascal anglais : Anesthesia, Complication, Decision making, Ethics, Human, Patient, Attitude, Anesthesiologist, Intensive cardiocirculatory care

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 95-0151605

    Code Inist : 002B27A06. Création : 09/06/1995.