logo BDSP

Base documentaire


  1. Approche du mode de contamination des eaux souterraines de la Seine-Maritime par les triazines.

    Thèse/mémoire - En français

    L'étude des données collectées par la D.D.A.S.S. de Seine-Maritime de 1991 à 1994 révèle que parmi les pesticides, les triazines et plus particulièrement l'atrazine et la simazine sont à l'origine de contaminations préoccupantes des eaux destinées à la consommation humaine. 20% des analyses d'atrazine effectuées, sur un total de 600, n'étaient pas conformes aux normes sanitaires.

    Une étude statistique réalisée sur 185 captages montre que les plus contaminés (teneur>100 ng/I) se situent dans un contexte hydrogéologique défavorable caractérisé par :

    • la présence de zones d'effondrement et de dissolution de la craie, la présence de zones d'infiltration rapide à proximité du captage,

    • une couverture peu épaisse,

    • une faible profondeur de nappe (<10m).

    La concentration en atrazine n'est liée ni à la turbidité ni à la concentration en nitrates.

    La majorité des captages contaminés est implantée dans le Pays de Caux, région où les superficies en maïs à proximité des captages sont les plus grandes.

    Une étude sur le terrain de quinze captages contaminés met également en cause la présence du maïs.

    La contamination peut s'expliquer en première hypothèse par des transferts rapides des eaux superficielles par les macrofissures du sol caractéristiques des terrains carbonatés.

    (R.A.).

    Mots-clés Pascal : Pollution eau, Eau souterraine, Pesticide, Analyse chimique, Eau, Eau potable, Seine maritime

    Mots-clés Pascal anglais : Water pollution, Ground water, Pesticides, Chemical analysis, Water, Drinking water, France

    Logo du centre Notice produite par :
    ENSP - Ecole nationale de la santé publique (devenue EHESP)

    Cote : OL94/0061

    Code Inist : 002B30A02A. Création : 199501.