logo BDSP

Base documentaire


  1. La coagulation des eaux retenues : performances, vis-a-vis de la réduction du carbone organique total notamment.

    Thèse/mémoire - En français

    Les rendements en terme d'abattement du carbone organique total sont peu satisfaisants avec le sulfate d'aluminium, classiquement utilisé pour la coagulation des eaux de retenues.

    Le présent document synthétise les actions des différents coagulants et floculants sur la coagulation des eaux de retenues, en insistant plus particulièrement sur l'élimination de la matière organique (le COT notamment).

    Le chlorure ferrique apparaît comme l'unique solution alternative à l'emploi du sulfate d'aluminium, si l'objectif recherché est d'améliorer l'élimination de la matière organique des eaux de retenues.

    Le gain apporté alors est nuancer en fonction de l'alcalinité de l'eau brute.

    En effet, il est d'autant meilleur que le pH de coagulation s'approche de 5.5 et ceci n'est réalisable industriellement que pour des eaux à très faible TAC.

    (R.A.).

    Mots-clés Pascal : Traitement eau, Matière organique, Traitement physicochimique

    Mots-clés Pascal anglais : Water treatment, Organic matter, Physiochemical treatment

    Logo du centre Notice produite par :
    ENSP - Ecole nationale de la santé publique (devenue EHESP)

    Cote : OL94/0037

    Code Inist : 002B30A02A. Création : 199501.