logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. D'une analyse des problèmes d'intégration sociale de la population d'origine harkie vivant sur le site d'un ancien centre d'accueil des rapatriés d'Algérie à quelques projets d'actions en matière de logement, de scolarité et de formation professionnelle. Commune de Bias - Département du Lot et Garonne.

    Thèse/mémoire - En français

    A l'issue de la guerre d'Algérie, les hommes d'origine musulmane qui avaient combattu aux cotés de l'armée française en qualité de supplétifs durent être rapatriés sur le territoire métropolitain, dans la plupart des cas accompagnés de leur famille.

    Ce sont eux que l'on appelle communément les Harkis ou, sur un plan administratif, les Réfugiés d'Origine Nord Africaine (R.O.N.A.). Ils furent hébergés soit dans des cités urbaines, soit, pour ceux qui n'avaient ni qualification, ni connaissance de la langue française, dans des Centres d'Accueil des Rapatriés d'Algérie (C.A.R.A.), ces centres étaient voués à une prompte disparition, par l'intégration de leurs résidants.

    Or, à Bias, petite commune du Lot et Garonne, vivent encore environ deux cents harkis et leurs descendants sur le site de ces anciens Centres d'Accueil.

    Hébergés dans des pavillons H.L.M. un Centre d'Hébergement et de Réadaptation Sociale ou certains des anciens bâtiments du Centre d'accueil, ils n'ont jamais voulu, et surtout pu, s'insérer dans la société française.

    Cette étude tente de définir un certain nombres d'axes d'interventions qu'il semble aujourd'hui urgent d'entreprendre pour que cesse la stigmatisation sociale qu'ils subissent, que de réelles possibilités d'insertion sociale leur soient offertes et pour que le site sur lequel ils vivent ne soit plus ce qu'en fait il est depuis trente années : un ghetto.

    Mots-clés Pascal : Immigrant, Immigration, Institution spécialisée, Réadaptation professionnelle, Histoire, Indicateur, Démographie, Ségrégation, Isolement social, Insertion, Milieu scolaire, Intégration sociale, Milieu professionnel, Guerre, Algérie, Donnée statistique, Emploi, Lot et Garonne, Centre hébergement, AEMO, Action sociale, Partenariat

    Mots-clés Pascal anglais : Immigrant, Immigration, Specialized institution, Vocational rehabilitation, History, Indicator, Demography, Segregation, Social isolation, Insertion, School environment, Social integration, Occupational environment, War, Algerie, Statistic data, Employment, France, Reception centre for the homeless, Social work supervision in the family, Social welfare, Collaboration between services and institutions

    Logo du centre Notice produite par :
    ENSP - Ecole nationale de la santé publique (devenue EHESP)

    Cote : OF94/0033

    Code Inist : 002B30A03B. Création : 199501.