logo BDSP

Base documentaire


  1. Prévalence de quatre agents des maladies transmises sexuellement au cours des leucorrhées à Abidjan (Côte-d'Ivoire).

    Article - En français

    Les maladies sexuellement transmissibles sont responsables chez la femme de stérilité, de grossesses extra-utérines, etc...

    Elles constituent un facteur favorisant de l'infection à VIH.

    En Côte-d'Ivoire, 6.603 femmes présentant des leucorrhées ont été examinées.

    Les sécrétions vaginales ont été envoyées au laboratoire.

    La prévalence des quatre agents responsables de ces vaginites sont par ordre de fréquence : candida albican (25,8%), gardnerella vaginalis (17%), trichomonas vaginalis (8,2%), neisseria gonorrhoeae (3,2%). Devant un écoulement vaginal, en absence d'examen de laboratoire, l'épreuve thérapeutique sera tentée en fonction des fréquences des germes sus-mentionnés.

    Mots-clés Pascal : Femme, MST, Côte d'ivoire

    Mots-clés Pascal anglais : Woman, Sexually transmitable disease, Africa

    Notice produite par :
    CHUSA - Centre de Documentation en Santé Publique - Faculté Saint-Antoine

    Cote : 8290

    Code Inist : 002B30A11. Création : 199501.