logo BDSP

Base documentaire


  1. L'avortement au Maroc : une réforme urgente s'impose.

    Fascicule - En français

    Au Maroc l'avortement clandestin est la règle, beaucoup de médecins le pratiquent dans leurs cabinets.

    Ces avortements sont onéreux.

    Les moins nanties ont recours à la qabla (accoucheuse traditionnelle) qui administre des breuvages à base de plantes avec deux ou trois pilules ou pratique un grattage utérin avec une queue de persil.

    Il existe d'autres types de manipulations, toutes sont efficaces mais souvent dangereuses (problèmes d'hémorragie) car elles expulsent le foetus brutalement.

    La santé de la femme est en danger.

    L'islam interdit l'avortement et la législation n'autorise cette pratique qu'aux femmes mariées, avec l'accord du mari.

    Des campagnes d'information, des réseaux de femmes doivent être mis en place pour lever les blocages d'ordre idéologique.

    Ce fascicule est tiré d'un article paru en anglais dans le dernier rapport de l'International planned parenthood federation (I.P.P.F.) publié en 1993.

    Mots-clés Pascal : Avortement, Femme, Religion, Maroc, Avortement illégal, Loi, Protection maternelle

    Mots-clés Pascal anglais : Abortion, Woman, Religion, Morocco, Illegal abortion, French act of parliament, Maternal welfare

    Notice produite par :
    CHUSA - Centre de Documentation en Santé Publique - Faculté Saint-Antoine

    Cote : 8258

    Code Inist : 002B30A11. Création : 199501.