logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. Forte incidence des hépatites non-A, non-B sporadiques au Maroc : étude épidémiologique.

    Article - En français

    Au Maroc, les hépatites non-A non-B posent un problème de santé publique en raison de leur fréquence et de leur évolution fatale dans 13,8% des cas.

    Plus de 60% des hépatite non-A non-B aiguës sont dues à l'hépatite E à transmission orale, se voyant sous forme sporadique et non pas épidémique.

    La cohabitation étroite dans des conditions défectueuses constitue le facteur principal de la propagation de la maladie.

    La quasi-totalité des cas restant sont représentés par l'hépatite C dont la transmission par voie sanguine est rare dans le pays.

    En ce qui concerne les hépatites chroniques, les 3/4 des cas sont dus au virus C. Le rôle de l'hépatite E ne peut pas être exclu et des études complémentaires semblent nécessaires pour le vérifier. (S.A.).

    Mots-clés Pascal : Epidémiologie, Hépatite virale ni A ni B, Maroc

    Mots-clés Pascal anglais : Epidemiology, Non A non B Viral hepatitis, Morocco

    Notice produite par :
    CHUSA - Centre de Documentation en Santé Publique - Faculté Saint-Antoine

    Cote : 750106523

    Code Inist : 002B30A11. Création : 199406.