logo BDSP

Base documentaire


  1. Forte incidence des hépatites non-A, non-B sporadiques au Maroc : étude épidémiologique.

    Article - En français

    Au Maroc, les hépatites non-A non-B posent un problème de santé publique en raison de leur fréquence et de leur évolution fatale dans 13,8% des cas.

    Plus de 60% des hépatite non-A non-B aiguës sont dues à l'hépatite E à transmission orale, se voyant sous forme sporadique et non pas épidémique.

    La cohabitation étroite dans des conditions défectueuses constitue le facteur principal de la propagation de la maladie.

    La quasi-totalité des cas restant sont représentés par l'hépatite C dont la transmission par voie sanguine est rare dans le pays.

    En ce qui concerne les hépatites chroniques, les 3/4 des cas sont dus au virus C. Le rôle de l'hépatite E ne peut pas être exclu et des études complémentaires semblent nécessaires pour le vérifier. (S.A.).

    Mots-clés Pascal : Epidémiologie, Hépatite virale ni A ni B, Maroc

    Mots-clés Pascal anglais : Epidemiology, Non A non B Viral hepatitis, Morocco

    Notice produite par :
    CHUSA - Centre de Documentation en Santé Publique - Faculté Saint-Antoine

    Cote : 750106523

    Code Inist : 002B30A11. Création : 199406.