logo BDSP

Base documentaire


  1. Au-delà d'une querelle entre chercheurs : les hauts et les bas de la natalité française.

    Fascicule - En français

    Y a-t-il en France une baisse dramatique de la fécondité, susceptible d'entraîner dans un proche avenir une baisse de la population, alors que celle-ci n'a pas cessé d'augmenter depuis la fin de la seconde guerre mondiale ?

    Certains le disent ou le laissent entendre, plutôt des politiques que des démographes.

    Cette dramatisation n'est pas conforme à la situation.

    Les chiffres sont indéniables, même si l'interprétation et la prospective restent ensuite plus difficiles.

    Depuis 15 ans en effet (1975), le nombre d'enfants par femme en âge d'en avoir flotte au-dessus de 1,8. La France reste donc au-dessous du seuil théorique de renouvellement des générations, qui est actuellement de 2,1 enfants par femme.

    Supérieure à 2,5 au moins de 1946 à 1964, la fécondité a ensuite décliné dix années de suite avant de se stabiliser.

    Le chiffre actuel est le plus bas constaté en France, si l'on excepte les chutes, temporaires et aisément explicables, lors des deux guerres mondiales.

    Mots-clés Pascal : Démographie, Fécondité, Taux, Génération, Indicateur, Projection, Information, Statistique, France, 1915-2015, Famille complète, INED, INSEE

    Mots-clés Pascal anglais : Demography, Fecundity, Ratio, Generation, Indicator, Projection, Information, Statistics, France, Marriages of completed fertility, National institute of demographic studies, National institute for statistics and economic studies

    Logo du centre Notice produite par :
    ORSRA - Observatoire Régional de la Santé de Rhône-Alpes

    Cote : RAM690100495

    Code Inist : . Création : 199406.