logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. Impact et faisabilité de la valorisation sylvicole d'effluents papetiers par irrigation localisée après trois années d'expérimentation : le cas de la cellulose du Pin-Tartas (Landes).

    Thèse/mémoire - En français

    La valorisation par épandage-irrigation de pins maritimes de l'effluent de la Cellulose du Pin (usine de pâte à papier) épuré par lagunage aéré est envisagé pour limiter le rejet dans le fleuve Adour en période d'étiage sévère de Juillet à Septembre.

    Depuis Juillet 1991, l'irrigation sous forêt est menée à titre expérimentale.

    La nappe superficielle, le sol, les pins et le cours d'eau drainant les parcelles irriguées font l'objet d'un suivi.

    Après trois années d'expérimentation, les conclusions sont les suivantes : les espèces ioniques contenues dans l'effluent sont toutes lessivées excepté le phosphate.

    Les mesures de concentrations en nitrates, nitrites et ammoniac percolant à travers le sol ou drainées vers le milieu superficiel révèlent de très faibles teneurs.

    Aucune toxicité directe sur les pins in-situ ou en serre n'a été constatée.

    L'irrigation est très localisée, seule 10% de la surface du sol est concernée.

    Sur ces zones, on constate l'entraînement des particules fines et l'enrichissement en éléments échangeables contenus dans l'effluent.

    L'infiltration est ralentie dans les zones à alios.

    Seul le suivi sur une dizaine d'années pourra valider les observations et hypothèses avancées.

    La rentabilité d'un projet à plus grande échelle nécessite l'ajustement de la surface irriguée à l'objectif de qualité imposé.

    Une étude est nécessaire en vue de corréler le débit de rejet et le taux d'oxygène dissous dans l'Adour.

    (R.A.).

    Mots-clés Pascal : Industrie papier, Forêt, Analyse risque, Hygiène, Environnement, Landes

    Mots-clés Pascal anglais : Paper industry, Forest, Risk analysis, Hygiene, Environment, France

    Logo du centre Notice produite par :
    ENSP - Ecole nationale de la santé publique (devenue EHESP)

    Cote : OL93/0013

    Code Inist : 242. Création : 199406.