logo BDSP

Base documentaire


  1. Approche du mode de contamination des eaux souterraines par les pesticides : cas des triazines dans les aquifères de la Manche.

    Thèse/mémoire - En français

    En 1990, la D.D.A.S.S. a recherché les triazines dans 50% des captages d'eau souterraine de la Manche.

    De l'atriazine, et en plus faible concentration de la simazine, ont été trouvées.

    Ceci est préoccupant puisque ces eaux constituent généralement une ressource de qualité.

    Cependant, le nombre de captages pollués est faible (18%). Une analyse factorielle montre que les captages les plus contaminés sont ceux :

    • à pH,

    • T.C.A., et conductivités forts,

    • à forte productivité,

    • qui ont un environnement en maïs important,

    • qui se trouvent dans les formations géologiques d'âge récent (sédimentaires).

    La concentration en pesticides n'est pas liée à celle en nitrates et à celle en fer, à la présence de bactéries indicatrices de contamination fécale, ou avec la profondeur des ouvrages.

    L'étude de 10 captages montre les limites d'une approche statistique générale.

    Mais, si l'origine de la contamination est souvent évidente, les facteurs pédoclimatiques ont leur importance.

    Dans de nombreux cas, des mesures de prévention vis-à-vis de la contamination des ressources pourraient être prises.

    Enfin les variations rapides de la contaminations des nappes dans le temps et l'espace rendent difficile l'évaluation de l'état de contamination moyen d'une nappe.

    (R.A.).

    Mots-clés Pascal : Pesticide, Eau souterraine, Pollution eau, Analyse chimique, Eau, Qualité eau, Etude cas, Manche

    Mots-clés Pascal anglais : Pesticides, Ground water, Water pollution, Chemical analysis, Water, Water quality, Case study, France

    Logo du centre Notice produite par :
    ENSP - Ecole nationale de la santé publique (devenue EHESP)

    Cote : OL93/0009

    Code Inist : 242. Création : 199406.