logo BDSP

Base documentaire


  1. Infections nosocomiales en chirurgie : épidémiologie clinique et microbiologique. Approche du surcoût hospitalier. Résultats d'une étude dans 4 services du CHR de Toulouse.

    Thèse/mémoire - En français

    Prévalence et incidence des infections nosocomiales par une enquête auprès de 3422 malades et étude du surcoût hospitalier par une étude cas témoins.

    Sur les 3422 malades répartis dans quatre services (chirurgie orthopédique et traumatologique, chirurgie digestive, chirurgie vasculaire, chirurgie urologique), 349 ont répondu aux critères d'infection nosocomiales, soit un taux de prévalence de 10,2% répartis en malades « non incidents » (25%) et malades « non-incidents » (75%) soit un taux d'incidence de 7,5%. Cette enquête montre une prévalence de 2,5 points supérieurs à l'incidence.

    La plupart des études réalisées en Europe ou en Amérique du Nord situent l'incidence des infections nosocomiales entre 5 et 10%. Le surcoût hospitalier attribué à l'infection nosocomiale est évaluée par une étude cas témoins portant sur 262 couples de malades.

    L'étude montre un doublement de la durée moyenne d'hospitalisation.

    Mots-clés Pascal : Maladie, Iatrogène, Prévalence, Incidence, Coût, Hospitalisation, Littérature grise, Haute Garonne, 1988

    Mots-clés Pascal anglais : Disease, Iatrogenic, Incidence, Costs, Hospitalization, Grey literature, France

    Logo du centre Notice produite par :
    ORSMIP - Observatoire Régional de la Santé de Midi-Pyrénées

    Cote : RAM310100971

    Code Inist : RAMI. Création : 199406.