logo BDSP

Base documentaire


  1. Morbidité et motifs de recours aux soins.

    Fascicule - En français

    L'exhaustivité de la mesure de la morbidité dépend de la définition de la maladie, de la notion de guérison, des méthodes d'observation.

    Entre 1960 et 1980, les morbidités existante et incidente ont augmenté.

    Cette morbidité varie avec le sexe et augmente fortement avec l'âge ; elle est plus importante pour les chômeurs et les personnes défavorisées.

    La morbidité hospitalière est dominée par les maladies mentales, puis par les maladies cardiovasculaires ; sa structure est différente pour les présents et les sortants.

    La pathologie cardiovasculaire est le premier motif des soins de médecins en pratique ambulatoire, d'acquisitions pharmaceutiques, et d'analyse de laboratoire ; la radiologie, les soins infirmiers et la kinésithérapie sont dûs en premier aux maladies des os et des articulations et aux traumatismes.

    Le poids de chaque maladie dans les dépenses médicales ne dépend pas que de sa fréquence, mais aussi de la nature et de l'importance des soins qu'elle occasionne.

    Mots-clés Pascal : Cause, Consultation, Hospitalisation, Morbidité, Diagnostic, Incidence, Prévalence, Maladie, Santé mentale, Enquête, Donnée statistique, France, Morbidité ressentie, Consommation médicale

    Mots-clés Pascal anglais : Cause, Consultation, Hospitalization, Morbidity, Diagnosis, Incidence, Disease, Mental health, Inquiry, Statistic data, France, Perceived morbidity, Medical care consumption

    Notice produite par :
    CREDES - Centre de Recherche, d'Etudes et de Documentation en Economie de la Santé (devenu IRDES)

    Cote : RAM750802152

    Code Inist : . Création : 199406.