logo BDSP

Base documentaire


  1. Doit-on instituer une sélection à l'entrée des études en médecine

    Article - En français

    Pour répondre au problème de la régulation de flux des médecins en France en 1986 il convient de considérer d'une part le caractère et la finalité des études médicales, d'autre part la façon dont le pays envisage l'exercice de la médecine, sa politique de santé et de protection sociale: Pour réduire le nombre d'actes médicaux il paraît nécessaire soit d'instituer un frein financier ou du moins de laisser au citoyen la prise en charge de la protection sociale, éventuellement par l'intermédiaire de la sécurité sociale ou des mutuelles, soit de limiter le nombre de générateurs de dépenses de santé, les médecins.

    Pour cela il faut une régulation des flux, donc une sélection à l'entrée des études médicales.

    Mots-clés Pascal : Médecin, 1986, Enseignement universitaire, Médecine, Spécialité médicale, Pratique professionnelle, Politique sanitaire, Dépense, Santé, France, Protection sociale, Acte médical, Sécurité sociale, Mutuelle, Mode exercice

    Mots-clés Pascal anglais : Physician, Higher education, Medicine, Medical specialty, Professional practice, Health policy, Expenditure, Health, France, Social protection, Medical act, Social security, Friendly society providing complementary insurance, Type of medical practice

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : MS-DPI

    Code Inist : RESH. Création : 199406.