logo BDSP

Base documentaire


  1. Altitude : A determinant for tuberculosis in Kenya ?

    Article - En anglais

    OBJECTIF 

    Déterminer dans quelle mesure l'incidence de la tuberculose est associée à l'altitude.

    METHODES 

    Des taux de déclaration ont été obtenus dans l'ensemble des 41 districts du Kenya pendant la période de 1988-1990 et l'altitude moyenne de chaque district a été estimée.

    Les données sur les indicateurs du statut socio-économique, comme le taux d'analphabétisme et les taux de mortalité infantile ont été obtenus à partir du recensement de 1989, de même que des données concernant d'autres confondants potentiels, comme le degré d'urbanisation et la taille moyenne de la famille.

    RESULTATS 

    Dans l'ensemble, les taux de déclaration des nouveaux cas de tuberculose à bacilloscopie positive étaient supérieurs à 32/100 000 et variaient selon les districts entre 5 et 222/100 000.

    Les taux de déclaration ont diminué de façon abrupte avec l'altitude (r=-0,71, intervalle de confiance à 95% - 0,51 à - 0,83).

    Aux altitudes de 1000 mètres ou davantage, les taux de déclaration étaient inférieurs de 30% à ceux des districts dont les altitudes étaient inférieures à 500 mètres, même après ajustement pour les facteurs confondants.

    CONCLUSION 

    L'incidence de la tuberculose au Kenya diminue fortement avec l'augmentation d'altitude.

    Si l'association n'est pas due à d'autres facteurs confondants inconnus, toute une série d'explications biologiques potentielles doit être explorée.

    Mots-clés Pascal : Tuberculose, Mycobactériose, Bactériose, Infection, Homme, Kenya, Afrique, Altitude, Epidémiologie, Incidence

    Mots-clés Pascal anglais : Tuberculosis, Mycobacterial infection, Bacteriosis, Infection, Human, Kenya, Africa, Altitude, Epidemiology, Incidence

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 99-0470368

    Code Inist : 002B05B02O. Création : 22/03/2000.