logo BDSP

Base documentaire


  1. L'ordonnance médicale en première ligne : coût et contribution des malades.

    Article - En français

    Face à la crise économique des années 1970, plusieurs pays ont réduit leurs dépenses publiques en général et se sont progressivement désengagés du financement de la santé d'une façon plus particulière.

    La Tunisie n'a pas échappé à cette règle et a vu une réduction progressive de la contribution de l'état dans les dépenses de santé.

    Parallèlement on assiste à une croissance rapide de ces dépenses.

    Le corollaire de ces deux phénomènes est une participation de plus en plus importante des ménages dans le financement de la santé.

    Notre étude s'est déroulée dans le centre de protection maternelle et infantile de la ville de Monastir.

    Les médecins du centre ont été informés de l'étude.

    Ils devaient garder le double des ordonnances à honorer par le secteur privé, celles honorées par le centre sont récupérées au niveau de la pharmacie locale.

    Toutes ces ordonnances ont été analysées.

    Mots-clés Pascal : Malade, Prescription, Coût, Secteur public, Secteur privé, Médicament, Tunisie, Enquête, Etude transversale, Financement, Protection sociale, Centre santé, Dépense, Santé

    Mots-clés Pascal anglais : Patient, Prescription, Costs, Public sector, Private sector, Drug, Tunisia, Survey, Cross sectional study, Financing, Welfare aids, Health center, Expenditure, Health

    Logo du centre Notice produite par :
    ORSRA - Observatoire Régional de la Santé de Rhône-Alpes

    Cote : 4433, ORSRA

    Code Inist : 002B30A01B. Création : 22/03/2000.