logo BDSP

Base documentaire


  1. L'utilisation de la morphine chez le sujet âgé.

    Article - En français

    Antalgique central, la morphine représente le traitement privilégié des douleurs chroniques sévères des personnes âgées, sans être obligatoirement cancéreuses ou de fin de vie.

    De plus, elle soulage efficacement les dyspnées au stade terminal.

    On l'administre préférentiellement par voie orale, sous forme de solution aqueuse de chlorydrate de morphine, en commençant par des posologies très faibles (2,5 mg toutes les 4 heures) avant de proposer une forme de libération prolongée.

    Les principaux effets indésirables doivent être prévenus dès l'instauration du traitement.

    Bien que modeste, la morphine possède aussi une action périphérique.

    Que ce soit sur la peau, en intra-articulaire ou en nébulisation, le bénéfice est d'autant plus grand qu'elle agit en milieu inflammatoire.

    Mots-clés Pascal : Personne âgée, Douleur, Chimiothérapie, Traitement, Morphine, Prescription, Effet secondaire, Soin palliatif

    Mots-clés Pascal anglais : Elderly, Pain, Chemotherapy, Treatment, Morphine, Prescription, Secondary effect, Palliative care

    Notice produite par :
    FNG - Fondation Nationale de Gérontologie

    Cote : 12314, FNCOLL

    Code Inist : 002B30A11. Création : 22/03/2000.