logo BDSP

Base documentaire


  1. Faut-il créer un étage complémentaire obligatoire en assurance maladie ?

    Thèse/mémoire - En français

    La prédominance du facteur financier dans les causes de renoncement aux soins amène à considérer la nécessité et la possibilité d'une amélioration de la couverture maladie, comme condition d'un meilleur accès aux soins.

    Pour atteindre cet objectif, trois voies peuvent être empruntées : celle d'un aménagement des régimes d'assurance maladie de base, celle d'une refonte de l'aide médicale et celle d'une réforme de la protection complémentaire.

    L'appréciation de chacune a été guidée par plusieurs soucis : celui de l'implication des acteurs et structures existants sans remise en cause fondamentale de leur rôle respectif, celui de la rapidité de mise en oeuvre, plus globalement celui de la mise en place d'un système de droit commun pour toute la population.

    Dans ce cadre, la question posée « faut-il créer un étage complémentaire obligatoire en assurance maladie ? » n'est pas exhaustive.

    Elle fait référence à une des modalités possibles d'une amélioration de la protection sociale et appelle en réalité une réflexion sur l'étendue de l'Etat Providence dans le domaine de la santé.

    L'interrogation qui a sous-tendu la réflexion des auteurs tout au long de ce mémoire a été la suivante : Quel degré de protection sociale la société civile est-elle prête à accepter ?

    Mots-clés Pascal : Protection sociale, Assurance maladie, Rejet social, Accessibilité, Soin, Inégalité, Consommateur, Système santé, France

    Mots-clés Pascal anglais : Welfare aids, Health insurance, Social rejection, Accessibility, Care, Inequality, Consumer, Health system, France

    Notice produite par :
    CREDES - Centre de Recherche, d'Etudes et de Documentation en Economie de la Santé (devenu IRDES)

    Cote : 18678, B2938

    Code Inist : 002B30A11. Création : 22/03/2000.