logo BDSP

Base documentaire


  1. Le PMSI appliqué au CASH de Nanterre : limites d'une analyse et perspectives d'évolution de l'instrument d'évaluation.

    Article - En français

    Succédant à la Maison départementale de Nanterre érigée en dépôt de mendicité au début du siècle, le Centre d'accueil et de soins hospitaliers (CASH) de Nanterre 1 constitue un établissement unique en Europe : parallèlement à l'hôpital Max-Fourestier, qui dispose de la plupart des services d'un hôpital général, il accueille un public fortement fragilisé, hébergé dans deux structures originales que sont le Centre d'accueil et le centre d'hébergement et d'assistance pour les personnes sans abri (CHAPSA), la seconde s'adressant aux individus transitant pour une nuit dans l'établissement.

    En outre le CASH comprend une maison de retraite ainsi qu'une structure psychiatrique.

    Or, si le champ du PMSI ne concerne que l'activité sanitaire, l'imbrication étroite entre les secteurs sanitaire et social du CASH de Nanterre rend difficile l'analyse de l'activité de l'hôpital Max-Fourestier, indépendamment des relations entretenues avec le secteur social.

    Mots-clés Pascal : Hôpital, Soin, Rejet social, Hospitalisation, Temps séjour, Système information, Information biomédicale, Coût, Budget, Pauvreté, Statut socioéconomique, Sans domicile fixe, Evaluation, France, Gestion hospitalière, Indicateur, Qualité

    Mots-clés Pascal anglais : Hospital, Care, Social rejection, Hospitalization, Residence time, Information system, Biomedical information, Costs, Budget, Poverty, Socioeconomic status, Homeless, Evaluation, France, Hospital management, Indicator, Quality

    Notice produite par :
    CREDES - Centre de Recherche, d'Etudes et de Documentation en Economie de la Santé (devenu IRDES)

    Cote : 18664, P22

    Code Inist : 002B30A11. Création : 22/03/2000.