logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. Recommandations de mise en oeuvre d'un traitement antirétroviral après exposition au risque de transmission du VIH.

    Article - En français

    Traduction en anglais : Recommandations in order to prescribe antiretroviral treatment after exposure to HIV transmission risks.

    Cet article fait un rappel du processus d'évaluation des risques de transmission du VIH par partage du matériel d'injection avant de prescrire un traitement antirétroviral.

    En premier lieu il faut porter une attention particulière au motif de la consultation de l'usager (surtout les novices et les sortants de prisons qui se sentent très vulnérables).

    Ensuite, le médecin doit estimer le délai entre l'exposition et la consultation.

    L'exposition parentérale étant la plus dangereuse, un traitement antirétroviral doit être alloué dans les 48 heures suivant la dernière injection.

    Enfin, le médecin doit tenir compte de la pratique d'injection de l'usager.

    En effet, le partage immédiat de la seringue ou de l'aiguille pour l'injection est une pratique à haut risque et nécessite un traitement.

    La réutilisation de la cuillère, du récipient et le partage de l'eau de rinçage sont des pratiques à risque intermédiaires.

    La prise de drogue en groupe ou en soirée est aussi un facteur de risque ainsi que l'ordre de passage de l'usager dans sa prise de drogue.

    Enfin il convient aussi de tenir compte des pratiques diminuant les risques de transmission comme le lavage, le rinçage à l'alcool ou l'eau de javel.

    Mots-clés Pascal : Toxicomanie, Virus immunodéficience humaine, Facteur risque, Analyse risque, Evaluation, Prise risque, Traitement, Contamination

    Mots-clés Pascal anglais : Drug addiction, Human immunodeficiency virus, Risk factor, Risk analysis, Evaluation, Risk taking, Treatment, Contamination

    Notice produite par :
    Toxibase

    Cote : 21790

    Code Inist : 002B30A11. Création : 14/12/1999.