logo BDSP

Base documentaire


  1. De l'oral à l'écrit : les freins à l'écriture des aides-soignants.

    Thèse/mémoire - En français

    Qu'ils soient anciens ou jeunes diplômés, les aides-soignants oeuvrent pour faire reconnaître leurs compétences et leur rôle dans l'équipe soignante.

    L'écriture et son application dans le dossier de soins est un moyen de reconnaissance et de valorisation.

    Cependant, les aides-soignants écrivent encore trop peu.

    Quelles en sont les raisons ?

    L'étude porte sur la difficulté que les aides-soignants ont à écrire non seulement les actes effectués, mais aussi et surtout leurs observations dans le dossier de soins.

    L'analyse met en évidence que des facteurs intrinsèques, donc propres à chaque individu, liés aux règles qui régissent l'écriture et à ce qui peut être écrit, ainsi que des facteurs extrinsèques tels que l'organisation du travail, la place laissée à leurs écrits et le regard des pairs sur ces écrits, viennent entraver l'écriture des aides-soignants.

    Cette difficulté, même si elle est individuelle, ne peut trouver de solution que par la prise en compte de tous ces facteurs.

    (Extrait du R.A.).

    Mots-clés Pascal : Ecriture, Communication écrite, Qualification professionnelle, Transmission donnée, Profession, Représentation sociale

    Mots-clés Pascal anglais : Hand writing, Written communication, Professional qualification, Data transmission, Profession, Social representation

    Logo du centre Notice produite par :
    Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) - Réseau documentaire

    Code Inist : 002B30A11. Création : 14/12/1999.