logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. Evaluation de l'Utilisation du Diethylstilboestrol au Brésil.

    Thèse/mémoire - En français

    Traduction en anglais : Evaluation of diethylstilbestrol use in Bresil.

    Congrès, , 1995.

    Notre étude portait sur l'utilisation du DES au Brésil.

    Jusqu'aujourd'hui aucun rapport avait été fait sur ce sujet.

    Nous pouvons conclure de cette recherche, notamment à Rio de Janeiro : 1 - Que le DES a été utilisé au Brésil avec indication obstétricale 2 - Que le DES a été commercialisé avec indication obstétricale, sous le nom de STILBESTROL-JOHNSON entre les années 1946 et 1969, quand il n'est plus trouvé dans les prescriptions médicales des patientes hospitalisés. 3 - Que le DES était encore commercialisé pour d'autres indications gynécologiques, comme la dysménorrhée, au début des années 90. 4 - Que le DES avait comme indications obstétricales le traitement de la menace de fausse couche (19,8%), le traitement des seins turgides pendant la grossesse ou après l'accouchement (21,1%), et la suppression de la lactation (58,5). 5 - Que le DES a été utilisé, pour indication obstétricale en hospitalisation, entre 1957 et 1969 avec un maximum d'utilisation entre 1957 et 1967. 6 - Que entre 1957 et 1967, a la ville de Rio de Janeiro, on a eu un minimum de 16.459 et un maximum de 36.681 femmes exposées directement au DES (les mères distilbene). 7 - Que entre 1957 et 1967, a la ville de Rio de Janeiro, ou a eu un minimum de 3.264 et un maximum de 7.336 enfants exposés in-utero. 8 - Que les médecins au Brésil sembent ignorer, au moins en partie, la gravité des conséquences possibles de cette utilisation. (...)

    Mots-clés Pascal : Diéthylstilbestrol, Oestrogène, Utilisation, Brésil, Amérique du Sud, Amérique, Homme, Femelle, Epidémiologie, Toxicité, Commercialisation, Indication, Historique, Perception, Risque, Attitude

    Mots-clés Pascal anglais : Diethylstilbestrol, Estrogen, Use, Brazil, South America, America, Human, Female, Epidemiology, Toxicity, Marketing, Indication, Case history, Perception, Risk, Attitude

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 99-0302248

    Code Inist : 002B02U10. Création : 16/11/1999.