logo BDSP

Base documentaire


  1. Les effets redistributifs des dépenses d'éducation.

    Chapitre - En français

    Utiliser un service public gratuit revient a bénéficier d'une dépense publique : c'est l'équivalent d'une prestation.

    Cet article tente de chiffrer l'importance de cette redistribution invisible, par catégories de ménages, à partir de leur nombre d'enfants, de leur taux de scolarisation, du coût des filières suivies.

    D'après cet exercice, les dépenses d'éducation des administrations ont une véritable fonction redistributive jusqu'au premier cycle du second degré, c'est à dire approximativement jusqu'à 14 et 15 ans.

    Au-delà, c'est moins vrai.

    Les effets de la fin de la scolarité obligatoire à 16 ans sont sensibles dans le second cycle, déterminants dans le supérieur.

    S'y ajoute dans le second cycle l'effet sélectif des filières.

    (Résumé d'Auteur).

    Mots-clés Pascal : Education, Inégalité, Classe sociale, Coût, Donnée statistique, France, 1984, Redistribution, Dépense sociale, CSP

    Mots-clés Pascal anglais : Education, Inequality, Social class, Costs, Statistic data, France, Redistribution, Social affairs expenditure, Socio professional grouping

    Notice produite par :
    CREDES - Centre de Recherche, d'Etudes et de Documentation en Economie de la Santé (devenu IRDES)

    Cote : RAM750800313

    Code Inist : . Création : 199406.