logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. Spondylolisthésis de l'adulte jeune : épidémiologie, facteurs de risque, traitement conservateur.

    Article, Communication - En français

    Traduction en anglais : Spondylolisthesis of young adult : epidemiology, risk factors, conservative treatment. Spondylolysis and spondylolisthesis of young adult.

    Table ronde médico-chirurgicale "Spondylolyse et spondylolisthésis du sujet jeune". Aix-les-Bains, FRA, 1998/04/03.

    Le spondylolisthésis (SPL) de l'adulte jeune est lié le plus souvent à une fracture de fatigue de l'isthme.

    La prévalence de la spondylolyse varie de 2 à 7,7% selon les études, dans la population générale de race blanche et noire.

    Elle augmente peu après l'âge de 20 ans.

    La lyse isthmique concerne L5 dans 90% des cas.

    La prévalence du SPL est estimée à 2-4% (50% des spondylolyses) environ.

    Chez les sportifs de haut niveau la prévalence de la spondylolyse et du SPL est beaucoup plus élevée (x2).

    Le SPL de l'adulte jeune est peu évolutif, 80% du glissement est observé au moment du diagnostic.

    Il existe des arguments en faveur d'une fragilité constitutionnelle de l'isthme, comme en atteste la fréquence des formes familiales (15%). Le risque de progression d'un SPL est corrélé à un glissement initial important (>30%), à l'angle du glissement, à l'importance de la discopathie.

    La fréquence des lombalgies chez les sujets atteints de SPL varie de 10 à 30% selon les études.

    La fréquence du SPL chez les lombalgiques varie de 4 à 10%. Cette proportion est plus élevée chez les sportifs.

    La prévalence des lombalgies est corrélée à l'importance du glissement dans la population générale, mais non chez les sportifs de haut niveau.

    L'hyperlordose constitue à la fois un facteur physiopathologique dans la genèse de la fracture, et un facteur aggravant la symptomatologie. (...)

    Mots-clés Pascal : Spondylolisthésis, Spondylolyse, Rachis lombaire, Epidémiologie, Facteur risque, Traitement, Chimiothérapie, Rééducation, Adulte jeune, Homme, Système ostéoarticulaire pathologie, Rachis pathologie

    Mots-clés Pascal anglais : Spondylolisthesis, Spondylolysis, Lumbar spine, Epidemiology, Risk factor, Treatment, Chemotherapy, Reeducation, Young adult, Human, Diseases of the osteoarticular system, Spine disease

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 99-0154230

    Code Inist : 002B15F. Création : 16/11/1999.