logo BDSP

Base documentaire


  1. Exercise and resistance to neoplasia.

    Article, Communication - En anglais

    Immune responses to inflammation and trauma : a physical training model. Symposium. Réponses immunitaires à l'inflammation et au traumatisme : un modèle d'entraînement physique. Congrès. Toronto, ON, CAN, 1997/10/07.

    Des données épidémiologiques ont révélé qu'une activité physique accrue, tel que mesuré directement par le rappel subjectif, le type de travail, le statut athlétique antérieur, ou indirectement par la condition physique, est associée à une diminution de l'incidence et (ou) des taux de mortalité liés à divers cancers.

    La relation semble plus forte dans le cas du cancer du côlon et des cancers oestrogéno-dépendants du sein, de l'ovaire et de l'endomètre.

    Alors que certaines études épidémiologiques ont tenu compte d'un grand nombre de variables confusionnelles, telles que l'usage du tabac, l'indice de masse corporelle et le taux d'adiposité corporelle, il est toujours difficile de déterminer si l'activité physique exerce sur le cancer un effet supérieur à celui associé à un meilleur style de vie et à d'autres variables confusionnelles possibles.

    Des études expérimentales réalisées chez des animaux suggèrent qu'un exercice chronique, surtout exécuté avant une tumorigenèse, peut ralentir, retarder ou prévenir l'incidence, la progression ou l'étendue des tumeurs expérimentales.

    De plus, certaines données suggèrent que l'exercice peut aider à diminuer la cachexie due au cancer. (...)

    Mots-clés Pascal : Exercice physique, Epidémiologie, Tumeur maligne, Métastase, Mécanisme action, Article synthèse, Homme, Animal

    Mots-clés Pascal anglais : Physical exercise, Epidemiology, Malignant tumor, Metastasis, Mechanism of action, Review, Human, Animal

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 99-0146411

    Code Inist : 002A24. Création : 16/11/1999.