logo BDSP

Base documentaire


  1. Fulltext. Les chlamydioses uro-génitales en France en 1997. Réseau RENACHLA.

    Article - En français

    Fulltext.

    RENACHLA (Réseau National des chlamydioses) est un réseau national de laboratoires d'analyses de biologie médicale mis en place en 1989 pour la surveillance épidémiologique des chlamydioses uro-génitales en France.

    Les laboratoires participant au réseau communiquent chaque mois au Réseau National de Santé Publique (RNSP) le nombre de recherches de Chlamydia. trachomatis par examen direct.

    Pour chaque cas détecté sont précisés : l'âge et le sexe du patient, les signes cliniques observés, les agents pathogènes associés, la qualification du prescripteur et les motifs de prescription.

    Les laboratoires de RENACHLA représentent 2,8% de l'ensemble des laboratoires français susceptibles d'identifier C. trachomatis en France métropolitaine.

    En 1997, les laboratoires ont étudié 55000 prélèvements, dont 77% effectués chez des femmes. 1502 Chlamydia trachomatis ont été identifié dont 986 chez les femmes et 513 chez les hommes.

    Alors que le nombre de C. trachomatis identifiés par laboratoire continue à diminuer chez la femme, le nombre de C. trachomatis identifiés chez l'homme a augmenté de 17% de 1996 à 1997.

    On observe parallèlement une augmentation de prélèvements chez l'homme. (adapté du texte).

    Mots-clés Pascal : Infection, Région, France, Isolement, Microorganisme, Donnée statistique, Chlamydiose, Appareil urogénital pathologie, Réseau, Surveillance sanitaire

    Mots-clés Pascal anglais : Infection, Region, France, Isolation, Microorganism, Statistical data, Chlamydiosis, Urogenital system diseases, Network, Sanitary surveillance

    Logo du centre Notice produite par :
    ENSP - Ecole nationale de la santé publique (devenue EHESP)

    Cote : 99/04 N

    Code Inist : 002B30A01A02. Création : 16/11/1999.