logo BDSP

Base documentaire


  1. Les traitements de substitution chez le toxicomane.

    Article - En français

    Traduction en anglais : Substitution treatments for drug abusers.

    La méthadone est le médicament le plus étudié.

    La baisse de consommation et d'injections d'héroïne est observée.

    Il n'y a pas de réponse à l'abus d'autres drogues, et le danger d'augmentation de consommation de cocaïne est réel.

    La méthadone est un des outils de diminution du risque d'infection VIH.

    La diminution de la délinquance et des incarcérations liées à la toxicomanie est l'effet social le plus net.

    Avec ce médicament à marge thérapeutique étroite, les résultats dépendent des pratiques : une approche pluridisciplinaire et personnalisée est nécessaire.

    L'arrêt du traitement est possible, le maintien de l'abstinence plus aléatoire.

    La buprénorphine a été moins étudiée.

    Il y a une relation dose-efficacité, comme pour la méthadone.

    Les résultats des études comparatives entre les 2 traitements sont globalement similaires, avec les avantages escomptés de l'espacement possible d'administration et d'un cadre plus large de prescription pour la buprénorphine.

    L'évaluation des volets psychologique et social d'une prise en charge individualisée nécessite de nouvelles méthodologies des essais.

    (D'après résumé auteurs).

    Voir le résumé en anglais

    Mots-clés Pascal : Toxicomanie, Efficacité, Evaluation, Virus immunodéficience humaine, Délinquance, Milieu carcéral, Consommation, Héroïne, Méthadone

    Mots-clés Pascal anglais : Drug addiction, Efficiency, Evaluation, Human immunodeficiency virus, Delinquency, Carceral environment, Consumption, Heroin, Methadone

    Notice produite par :
    Toxibase

    Cote : 21325

    Code Inist : 002B30A11. Création : 06/10/1999.