logo BDSP

Base documentaire


  1. Froid et mortalité des personnes âgées dans le Sud-Est de l'Angleterre.

    Article - En français

    Le déclin substantiel de la surmortalité hivernale constatée de 1977 à 1994, que ce soit pour l'ensemble des causes de décès ou pour les cardiopathies ischémiques, les accidents cérébro=vasculaires et les maladies respiratoires, ne doit pas être le fait d'une raréfaction des cas mortels de grippe. il peut être attribué pour une part à l'amélioration de facteurs non saisonniers tels que le système de soins médicaux ou l'alimentation, puisque le taux de mortalité « de fond » a lui aussi régressé durant cette période.

    Si l'on admet que les facteurs non saisonniers ont affecté dans la même proportion la mortalité « de fond » et la mortalité liée au froid, c'est environ la moitié du déclin de la surmortalité hivernale qui peut être expliqué ainsi.

    Le reste peut être attribué aux progrès réalisés dans le chauffage des habitations et à d'autres transformations du mode de vie qui réduisent l'exposition au froid, comme la possession de plus en plus fréquente d'une voiture.

    Mots-clés Pascal : Biométéorologie, Mortalité, Froid, Personne âgée, Angleterre

    Mots-clés Pascal anglais : Biometeorology, Mortality, Cold, Elderly, England

    Notice produite par :
    ISMH - Laboratoire d'Hydrologie et de Climatologie

    Cote : 2632

    Code Inist : 002B30A11. Création : 06/10/1999.