logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. Résistance à la pénicilline G et infection à Streptococcus pneumonioe, en 1995 à l'Hôpital Foch, Paris, France.

    Article - En français

    Traduction en anglais : Resistance to penicillin G and outcome from pneumococcal infection, in Foch Hospital, Paris area, France.

    Résistance à la pénicilline G et infection à Streptococcus pneumoniae, en 1995 à l'Hôpital Foch, Paris, France.

    En France, 20 à 50% des souches de pneumocoque ont une sensibilité diminuée à la pénicilline G. Objectif. - Nous avons évalué l'impact de la résistance à la pénicilline G sur le pronostic et la prise en charge thérapeutique des pneumonies à pneumocoque de l'adulte à l'Hôpital Foch en 1995.

    Méthodes

    - Cette étude rétrospective inclue 38 patients avec une infection documentée par une hémoculture et/ou un prélèvement de liquide pleural ou des voies aériennes inférieures.

    L'antibiogramme définissait la résistance à la pénicilline G par une concentration minimale inhibitrice>0,12 mug/ml.

    Nous avons comparé l'âge, l'état immunitaire, le caractère nosocomial, l'antibiothérapie et le nombre de décès selon la sensibilité à la pénicilline G de la souche isolée.

    Un p<0,05 était statistiquement significatif.

    Résultats

    La souche isolée était sensible dans 15 cas et de sensibilité diminuée à la pénicilline G dans 23 cas.

    Excepté l'âge moyen, plus élevé dans le second groupe (61,6 contre 54,7 ans), Il n'y avait pas de différence concernant l'immunodépression, le caractère nosocomial, la prise en charge thérapeutique et le nombre des décès entre les 2 groupes.

    Discussion

    - La résistance à la pénicilline G n'a pas influencé le pronostic ni la prise en charge thérapeutique dans notre étude.

    Mots-clés Pascal : Pneumopathie, Streptococcus pneumoniae, Streptococcaceae, Micrococcales, Bactérie, Chimiothérapie, Benzylpénicilline, Résistance traitement, Evaluation, Pronostic, Homme, France, Europe, Epidémiologie, Pénicilline dérivé, Appareil respiratoire pathologie, Poumon pathologie, Antibiotique, Antibactérien

    Mots-clés Pascal anglais : Pneumopathy, Streptococcus pneumoniae, Streptococcaceae, Micrococcales, Bacteria, Chemotherapy, Benzylpenicillin, Negative therapeutic reaction, Evaluation, Prognosis, Human, France, Europe, Epidemiology, Penicillin derivatives, Respiratory disease, Lung disease, Antibiotic, Antibacterial agent

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 98-0526176

    Code Inist : 002B02S02. Création : 23/03/1999.