logo BDSP

Base documentaire


  1. Mort subite du nourrisson : Le point sur les données médicales en 1985.

    Article - En français

    La mort subite du nourrisson est, dans les pays industrialisés, la façon la plus fréquente de mourir entre 1 mois et 1 an.

    Elle est estimée de 1 à 3 pour 1000 de naissances vivantes.

    Généralement, elle se situé entre 2 et 4 mois.

    L'enquête étiologique est essentielle ; elle est aussi un élément important de déculpabilisation des parents et doit être réalisée par une équipe pluridisciplinaire formée à la prise en charge des morts subites et de leur famille, en raison des problèmes légaux, administratifs et financiers liés à l'admission à l'hôpital d'un enfant décédé.

    L'enquête étiologique terminée, schématiquement 3 solutions possibles : découverte d'une cause précise (malformations latentes ou méconnues), antécédents pathologiques, et mort inexpliquée (dans l'état actuel des investigations).

    Il semblerait que l'origine des morts subites soit multifactorielle, qu'elles ne se relient à aucun phénomène héréditaire et qu'aucune méthode de dépistage soit fiable.

    Mots-clés Pascal : Mort subite, Nourrisson, Etiologie, 1985

    Mots-clés Pascal anglais : Sudden death, Infant, Etiology

    Notice produite par :
    CHUSA - Centre de Documentation en Santé Publique - Faculté Saint-Antoine

    Cote : RAM750101629

    Code Inist : . Création : 199406.