logo BDSP

Base documentaire


  1. Les décès hospitaliers peuvent-ils repérer des GHM mal valorisés ?

    Article - En français

    L'objectif de cette étude réalisée en 1995 à la clinique mutualiste des Eaux Claires de Grenoble était de déterminer si les patients décédés pouvaient révéler les GHM mal valorisés par la tarification indirecte, si leur durée de séjour influençait les coûts ou bien si le décès représentait à lui seul un facteur de surcoût.

    Ainsi, pour tout décès survenu dans l'établissement en 1995, ont été comparés les coûts d'hospitalisation en francs courants, calculés à partir de la comptabilité analytique et de la tarification indirecte.

    Puis, les moyens consommés ont été décrits pour les patients vivants et décédés hospitalisés pour infarctus du myocarde ou appartenant au GHM 184.

    Mots-clés Pascal : Mort, Etude comparative, Hôpital, Temps séjour, Coût, Tarification, Infarctus, Cancérologie, Chirurgie, Intervention, Hospitalisation

    Mots-clés Pascal anglais : Death, Comparative study, Hospital, Residence time, Costs, Tariffication, Infarct, Cancerology, Surgery, Operation, Hospitalization

    Logo du centre Notice produite par :
    ORSRA - Observatoire Régional de la Santé de Rhône-Alpes

    Cote : 4072, ORSRA

    Code Inist : 002B30A04B. Création : 23/03/1999.