logo BDSP

Base documentaire


  1. VHG/GBV-C : état actuel des connaissances. Prévalence des anticorps anti-E2 chez des malades toxicomanes infectés par le virus de l'immunodéficience humaine.

    Thèse/mémoire - En français

    Traduction en anglais : VHG/GVB-C : present state of knowledge. Prevalence of anti-E2 antibodies among drug users infected by AIDS virus.

    Article de synthèse.

    Le VHG/GBV-C a été découvert en 1995 et suscite beaucoup d'intérêt malgré de nombreuses incertitudes quant à ses effets.

    Son pouvoir pathogène est apparemment peu important.

    Les seules certitudes concernent sa transmission par voie parentérale, à l'instar du VHC, et son rôle dans les hépatites post-transfusionnelles.

    Dans une population de patients toxicomanes et infectés par le VIH, la prévalence du VHG/GBV-C, par le dosage des anticorps anti-E2, a été de 22% ; l'ensemble de l'analyse statistique ne mettait pas en évidence de critères épidémiologiques et biologiques distinctifs des patients VHG/GBV-C positifs.

    De plus, aucune relation n'a été retrouvée entre le VHG/GBV-C et les virus des hépatites B et C.

    (D'après résumé d'auteur).

    Voir le résumé en anglais

    Mots-clés Pascal : Toxicomanie, Hépatite virale, Clientèle, Contamination, Epidémiologie, Traitement, SIDA

    Mots-clés Pascal anglais : Drug addiction, Viral hepatitis, Clientele, Contamination, Epidemiology, Treatment, AIDS

    Notice produite par :
    Toxibase

    Cote : 20708

    Code Inist : 002B30A11. Création : 19/02/1999.