logo BDSP

Base documentaire


  1. The structure of stable seroprevalence HIV-1 epidemics among injecting drug users.

    Chapitre - En anglais

    Traduction en français : La structure de la séroprévalence stable de l'épidémie VIH-1 chez les injecteurs de drogues.

    Article de synthèse.

    S'appuyant sur les résultats de l'étude multi villes de l'OMS les auteurs examinent les connaissances actuelles sur la structure de l'épidémie VIH-1 chez les injecteurs de drogues.

    Deux villes à séroprévalence élevée sont étudiées en priorité (New York et Bangkok) puis 3 villes à séroprévalence basse (Glasgow, Toronto et Sydney).

    Un fort pourcentage d'injecteurs de drogues dans toutes les villes étudiées ont changé leur comportement à risque en réponse aux préoccupations concernant le VIH et le sida.

    Ce changement de comportement a entraîné la stabilisation de la séroprévalence VIH dans toutes les villes de l'étude sans qu'on puisse constater l'élimination du comportement à risque.

    Du fait du risque résiduel, dans les villes à séroprévalence basse, le nombre de nouveaux séropositifs est faible et dans les villes à séroprévalence élevée, le nombre de nouveaux séropositifs est élevé.

    Les programmes de prévention doivent donc intervenir quand la prévalence reste encore basse.

    Voir le résumé en anglais

    Mots-clés Pascal : Toxicomanie, Virus immunodéficience humaine, Prévention, Séropositivité, Prévalence

    Mots-clés Pascal anglais : Drug addiction, Human immunodeficiency virus, Prevention, Seropositivity, Prevalence

    Notice produite par :
    Toxibase

    Cote : 20545

    Code Inist : 002B30A11. Création : 19/02/1999.