logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. Fulltext. Evaluatie van het gebruik van mengsels van monoclonalen voor detectie van respiratoire virussen.

    Article - En DUT

    Fulltext.

    Traduction en français : Diagnostic et surveillance des maladies infectieuses.

    Traduction en anglais : Evaluation of the use made of monoclonal mixture for detection of respiratory viruses.

    Au cours de l'hiver 1996-1997, les techniques courantes pour la détection des virus respiratoires, ainsi que des mélanges de monoclonaux provenant de deux firmes différentes ont été utilisés sur un nombre limité d'échantillons d'aspirations nasopharyngiennes (N=311).

    Les conclusions de cette étude sont :

    1. les mélanges de monoclonaux peuvent être recommandés pour la détection de V.R.S. et d'influenza A et B ; 2. il n'y avait pas de différence significative entre les réactifs des deux firmes ; 3. la réduction du temps de travail est d'autant plus grande que le pourcentage d'échantillons positifs diminue ; 4. la recherche sur une quantité plus grande de matériel augmente le nombre d'échantillons positifs par la détection d'un nombre additionnel d'échantillons faiblement positifs ; 5. dans le cadre de cette étude, le nombre d'échantillons positifs pour les virus parainfluenza, adénovirus et rhinovirus était trop petit pour en tirer des conclusions.

    Par contre, les résultats fragmentaires vont tout-à-fait dans le même sens que les précédents, à savoir que l'immunofluorescence sur les échantillons est trop peu sensible pour ce groupe ; ceci pourrait être dû aux échantillons et aux virus, plutôt qu'aux sérums.

    Mots-clés Pascal : Virus, Appareil respiratoire pathologie, Virose, Infection, Anticorps monoclonal, Epidémiologie, Diagnostic, Biologie moléculaire, Technique, Homme

    Mots-clés Pascal anglais : Virus, Respiratory disease, Viral disease, Infection, Monoclonal antibody, Epidemiology, Diagnosis, Molecular biology, Technique, Human

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 98-0452849

    Code Inist : 002B05C02C. Création : 25/01/1999.