logo BDSP

Base documentaire


Votre avis nous intéresse

Le réseau BDSP met en oeuvre un projet d'innovation et d'amélioration de ses services, dans le souci constant de proposer des contenus de qualité adaptés aux besoins des utilisateurs.

Identifier de nouvelles sources de financements est la condition nécessaire pour assurer la poursuite et la pérennité de cet outil unique qu'est la BDSP, tout en le faisant évoluer.

Pour définir un nouveau modèle économique, nous avons besoin de votre avis : merci de répondre à notre enquête (temps estimé : 5 minutes).

Participer maintenant
Participer plus tard J'ai déjà participé

  1. La dermatologie dans les systèmes de santé.

    Article, Communication - En français / anglais

    Traduction en anglais : Dermatology in various health care systems.

    Symposium Jean Louis Alibert. Jean Louis Alibert Symposium. Barcelone, ESP, 1998/01/30.

    Les différents systèmes de santé européens sont disparates.

    La France a un système original qui essaie de concilier les principes du libéralisme et de la solidarité à travers un système de financement socialisé.

    Un rappel est fait des principales caractéristiques de ce système (financement, adhésion obligatoire, quatre branches dont la branche maladie, coexistence d'un secteur public et d'un secteur privé, rémunération des praticiens libéraux).

    La France se distingue de la plupart des pays de l'Union Européenne par le libre accès au médecin spécialiste et l'exercice en ville de la majorité des spécialistes.

    Y exercent environ 3 500 dermato-vénéréologues, en secteur libéral pour la grande majorité, avec une prédominance féminine (58%), un âge moyen de 45 ans.

    Les dermatologues réalisent 2,59% de la totalité des actes des médecins libéraux, 4,6% des K « spécialistes », 7,4% des KC « specialistes » avec un prix moyen de l'ordonnance de 104 F et 9 F d'actes de biologie par acte de dermatologie (statistiques de la Caisse Nationale d'Assurance Maladie).

    Il s'agit en France d'une spécialité particulièrement économique.

    Le passage préliminaire obligatoire par le médecin généraliste ne génèrera que peu ou pas d'économies et risque de voir l'inflation des consultations généralistes, des retards diagnostiques et des thérapeutiques mal adaptées.

    Nos systèmes de santé européens sont différents. (...)

    Mots-clés Pascal : Dermatologie, Système santé, France, Europe, Coût, Economie santé, Protection sociale

    Mots-clés Pascal anglais : Dermatology, Health system, France, Europe, Costs, Health economy, Welfare aids

    Logo du centre Notice produite par :
    Inist-CNRS - Institut de l'Information Scientifique et Technique

    Cote : 98-0355359

    Code Inist : 002B30A01B. Création : 25/01/1999.